Synthèse des évènements dans le gouvernorat de Lattaquié

Gouvernorat de Lattaquié :

 

Lattaquié (991 000 hab.)

Lattaquié (991 000 hab.)

 

Après la fin de la Première Guerre Mondiale, la France coloniale administrant la Syrie donna à ce gouvernorat et à celui de Tartus leur indépendance. Les deux constituèrent ainsi le fameux « état alaouite » entre 1920 et 1936. Le même que le Syriens anticipent de voir réapparaître si Bachar décide de fuir et d’abandonner le pouvoir sur le reste de la Syrie.

Même si le gouvernorat est considéré à majorité alaouite, il n’empêche que des manifestations anti-régime firent leur apparition dès Mars 2011 (à Lattaquié ville précisément).

A partir de l’été 2012, l’ASL réussit à contrôler une bonne partie des territoires au nord-est.

L’armée essaya par la suite de déloger les résistants en brûlant les forêts dans lesquelles ils sont suspectés de s’y abriter.

En Octobre/Novembre de l’automne suivant, l’ASL réussit à contrôler près du quart des territoires après le retrait des troupes assadiennes des montagnes Kurdes et Turkmènes.

Lattaquié (383 000 hab.) : la ville portuaire connut des vagues d’arrestations et de répression par les forces de sécurité contre les protestataires. Elle commencèrent dès le mois de Mars 2011 et se poursuivirent durant tout l’été suivant. La réaction du régime atteint un point culminant, en mi-Août 2011, lorsque l’armée de terre soutenue par la marine militaire firent usage de la force létale contre certains quartiers civils.

Durant cet assaut, plus de 5 000 réfugiés palestiniens furent obligés de fuir leur camp aux abords de la ville après l’arrivée des soldats.

En plus des tirs et bombardements, des centaines de citoyens sont gardés en détention au stade sportif. Les civils ciblés sont majoritairement des sunnites syriens ainsi que des palestiniens, pour un bilan dépassant les 50 morts.

 

Bâtiment de guerre syrien longeant les abords de Lattaquié (Août 2011)

 

Al Haffah (4 300 hab.) : ce village à prédominance sunnite situé au pied des montagnes côtières a été complètement déserté en Juin 2012. Il se situe entre la frontière Turque proche et la ville côtière de Lattaquié.

L’assaut du régime débuta le 5 Juin, lorsque des formations de l’ASL prirent possession des postes de police de la région. Des accrochages ont eu lieu également dans les villages avoisinants de Bakas, Shirqaq, Babna, Al-Jankil, et Al-Dafil.

Des chars et des hélicoptères se joignirent au pilonnage des positions suspectées appartenir à l’ASL.

Après une semaine de violents bombardements et craignant un nouveau massacre, les résistants armés sont obligés d’évacuer les habitants tout en se retirant de la localité et de ses environs. Cependant, avant son retrait, l’ASL réussit à infliger des pertes importantes aux assaillants (68 morts, plus de 200 blessés, au moins 5 blindés détruits), à libérer des prisonniers et à neutraliser complètement l’appareil sécuritaire local du régime.

 

Les forces assadiennes ayant investi le village fantôme d’al Haffah

Les forces assadiennes ayant investi le village fantôme d’al Haffah

 

 

 

Les révolutionnaires déplorent le fait que les habitants des villages alaouites entourant al Haffah n’aient pas essayé de les aider à résister.

 

Salma (2 000 hab.) : en Juillet 2012, l’ASL réussit à contrôler ce village montagnard. La nature du relief et le fait qu’il soit entouré par des villages sunnites facilite grandement la défense de ce lieu par l’ASL.

La population a quitté le village pour se réfugier en Turquie ou à Lattaquié.

 

Quardaha (8 600 hab.) : le village à prédominance alaouite censé être le lieu d’origine du clan des Assad.

La première semaine d’Octobre 2012, des accrochages entre des alaouites pro et anti-Assad ont eu lieu. Mohammed al Assad, le cousin de Bachar, un des chefs des milices de chabihas, aurait été tué lors de ces événements.

 

Kassab (1 700 hab.) : à la mi-Octobre 2012, il a été rapporté que l’ASL menait une tentative pour s’emparer du patelin.

En Novembre, l’ASL s’empare de Kassab et son poste frontalier avec la Turquie.

Advertisements
Cet article, publié dans Rapports, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s