80% des hauts fonctionnaires prêts à lâcher le régime !

Le nombre de défectionnaires continue d’augmenter, apportant son lot de révélations, certaines connues, d’autres inédites, sur la réalité des événements en Syrie par des témoins enfin libérés d’un régime sans foi ni loi. Voici celui d’un haut fonctionnaire, Mahmoud Souleyman Hajj Hamad (vidéo sous titrée en français), Inspecteur financier au ministère de la Défense et Premier Inspecteur des finances à la présidence du conseil des ministres, dont la fonction nous incite à considérer ses propos avec la plus grande attention, puisque provenant de l' »intérieur » du régime syrien. On apprend ainsi que la situation économique serait catastrophique cependant que le régime reçoit de l’aide d’Irak et d’Iran.
D’après Mahmoud Souleyman Hajj Hamad, , 80% des hauts fonctionnaires en Syrie aimerait faire défection. Lui même n’a pu faire défection qu’en prétextant des congés étant donné qu’il était, comme de nombreux hauts fonctionnaires, « prisonniers du régime », et qu’il craignait par conséquent des représailles sur sa personne et sa famille.
Par ailleurs, M. Hajj Hamad confirme que les manifestations anti-Bachar sont bien pacifiques, contrairement à ce que prétend le pouvoir en place.


Dans le même ordre d’idées, on lira avec intérêt cet article à propos de la défection du général Moustapha Ahmed Al Cheykh, plus haut gradé de l’armée syrienne à avoir fait défection.

Publicités
Cet article, publié dans Contre propagande, Points repères, Thèse du régime, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour 80% des hauts fonctionnaires prêts à lâcher le régime !

  1. Ping : L’ignorance flagrante de M. Piccinin, ou pourquoi il est parfois préférable de se taire. | syrianfacts

  2. Belquis dit :

    Bonjour,
    Fervente lectrice d’ Agoravox, j’ ai longtemps cru a la theorie du complot telle qu’ exposee par le regime Syrien bien qu’ admettant qu’il soit dictatorial et repressif contre la communaute sunnite. Mes proches ayant une vision differente de la mienne, je campais sur mes positions jusqu’ a vos interventions sur Agoravox.
    Expliquez moi quelque chose : La majorite Syrienne est de quelle cote ?
    Pourquoi Assad n’ est pas tombe, aussi rapidement que Ben ali et Moubarak, si le peuple est contre lui ? Cela signifie-t’il que ces deux derniers dictateurs ne sont tombes que parce que l’ occident les a lache !? Un renversement de l’ actuel gouvernement profiterait a qui ? Son maintien profite a qui ? Ne craignez-vous pas un eclatement a l’ irakienne ?

    Je voudrais vous feliciter pour votre sang froid dans vos reponses sur Agoravox.

    • syrieux dit :

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire. Je vais vous donner mon point de vue en essayant d’argumenter le plus possible mes propos 🙂

      – Avant tout, si vous me le permettez, un mot sur le complot. Il y a deux choses que l’on constater, ceci avant le printemps arabe. Le régime syrien s’est TOUJOURS caché derrière le complot pour ne JAMAIS admettre ses fautes ou ses manquements. C’est historique. Déjà dans les événements des années 1980, les frères musulmans (qui, pour le coup, ont fini par s’armer) étaient accusé de travailler pour les sionistes dans le cadre d’un complot… ce qui est absurde. Lisez les extraits du livre « la Coquille » sur ce site (suite des extraits à venir), cela apparaît clairement. SInon, je vais publier une vidéo fin février, surveillez le blog (je la posterais sur agoravox de toute façon 🙂 ), j’expliquerais ces points. Bref, le régime s’est toujours caché derrière le complot comme d’autres crient systématiquement à l’antisémitisme, au terrorisme, etc
      Pourtant, il est également évident que la Syrie a de réels ennemi, et que des pressions sont entreprises contre elle.
      Ainsi, potentiellement, une déstabilisation de l’étranger est probable, tout comme de réels révoltes populaires réprimés dans le sang (il n’y a qu’à connaître ce régime). Je ne vous cache pas que j’ai accordé du crédit aux deux thèses, par rigueur.
      MAis les faits, les nombreuses vidéos (trop nombreuses pour être fabriquées, cf. le site onsyria), le témoignage de ma famille et mes amis, cette situation qui dure, et bien bien d’autres éléments ne laissent absolument aucun doute sur la réalité de ce qui se passe. En réalité, il n’y a pas d’argument concret à l’existence d’un complot, cependant que des grandes puissances tentent de se placer pour en tirer profit, le contraire aurait été plus qu’étonnant!

      – La répression ne touche pas uniquement les sunnites mais toute personne qui ose défier le pouvoir, les alaouites sont par ailleurs doublement punis. Les sunnites avec le régime n’ont pas de soucis à se faire. Evidemment, en termes statistiques, pour des raisons que vous devez connaître, la majorité des sunnites sont contre le régime, la majorité avec et les chrétiens sont divisés.

      – Moi je vous dirais que la majorité n’est pas avec le régime. ça c’est sûr. Ce qui est moins évident, c’est ceux qui sont pour la chute du régime, ils constituent une bonne majorité je pense, mais finalement, si on doit être rigoureux, je ne peux pas l’affirmer.Je sais que certains compatriotes craignent ce qui suivra la période d’après la chute. Il faudrait d’abord qu’on puisse s’exprimer… En attendant les manifestations proBachar sont organisés et favorisé par le pouvoir, on s’amuse, on danse alors qu’on interdit le regroupement des antiBachar, obligé de manifester par quartiers et sous les balles. Pourtant, et c’est INCROYABLE, ils sont extrêmement nombreux à descendre TOUS LES JOURS, et encore plus les vendredis.

      – Je pense qu’une révolution est quelque chose qui demande beaucoup de temps. C’est en train de se faire. Il n’y a pas de règle qui dit que si le peuple est contre un dirigeant, alors il tombe. Malheureusement, l’Histoire nous donne des exemples inverses. Comme celui, pour rester en Syrie, des événements des années 1980, après le massacre de Hama, la peur s’est installé et le père de Bachar a gagné une paix de 30 ans.

      – Les tunisiens ont eu de la chance, l’armée s’est rangé de leur côté. Ceci a grandement joué, et on dit que les Etats Unis ont demandé à l’armée de virer Ben Ali. Il semblerait bien que Ben Ali a été lâché.
      Moubarak aussi, mais dans ce cas, il a joué le rôle de fusible, et je pense vraiment que la Révolution égyptienne n’est pas fini.
      En Syrie, tout est plus complexe, et le régime utilise cette complexité pour tenir son peuple.

      – JE vais par commencer par le maintien du régime :
      Son maintien est recherché par Israël, ceci parce que le régime syrien lui a procuré une stabilité et une paix PARFAITE depuis 1973. Le cousin de Bachar a été très clair, lorsqu’il a dit : la sécurité d’Israël dépend du maintien du régime syrien…
      Donc Israël est pour le statu quo, ce qui explique son silence, mais aussi quelques déclarations de ses dirigeants qui vont exactement dans le sens de la propagande du régime syrien (exemple, lorsqu’il a été dit qu’Israël est prête à recevoir les alaouits au Golan en cas de chute du régime pour éviter à ceux là une vengeance des sunnites… alors que les manifestants comptent des alaouites et qu’ils ne comptent pas se venger)
      Israël veut le statu quo, mais le Hezbollah jour carrément sa survie, ça serait une catastrophe pour elle que le régime tombe… pour elle et pour l’Iran. Ce qui explique que ces deux dernières envoient carrément des soldats pour aider le régime.

      La Russie veut garder son accès à la Méditerranée.
      Je pense que l’Arabie Saoudite profiterait de la chute du régime, vu que cela affaiblirait la puissance chiite qu’est l’Iran. Rien n’indique en revanche que le Qatar veut la chute du régime, ce qui relancerait les révoltes arabes et risquent de redonner des idées, notamment au Bahrain. Ceci explique le silence d’AlJazeera au début des événements. En revanche, ils ne veulent plus de Bachar, ça c’est évident. A mon avis, ils jouent avec le feu…

      ça , c’est pour l’analyse au niveau des Etats, et je peux -largement- me tromper, vu que je ne suis pas dans le secret des gouvernements et que je ne suis pas à la tête de services de renseignements. Je ne pense pas être trop loin de la réalité malgré tout.

      Maintenant, au niveau du peuple syrien, la chute de ce régime est une excellente chose en soi Modulo ce qui adviendrait après. C’est le soucis de pas mal de syriens : la chute, oui, mais on a peur de l’inconnu. En même temps, la majorité (statistiques personnelles, évidemment!) sont prêts pour l’inconnu, face à la terrible répression actuelle… et ce qui attends les syriens si le régime se maintient : Je rappelle que quand les choses se sont calmés en Syrie après le massacre de Hama, le régime a procédé, tranquillement, à de larges arrestations pour emprisonner à peu près toute personne suspecte. Si vous aviez fait de grande études, vous étiez dans la ligne de mire, car potentiellement dangereux.
      Voilà, en gros.

      – Nous n’aurons pas un éclatement à l’Irakienne, parce que tout est différend. L’Irak est encore un cas à part. Personnellement, s’il y a un risque, je pense que ça serait plutôt un glissement vers un scénario à la libanaise, à savoir que des grandes puissances utilisent la Syrie comme une arène pour mener leur petites guerre en territoire « neutre ».

      J’ajouterais que les syriens, circonstances oblige, sont très conscients de toutes ces problématiques, mais qu’ils n’acceptent pas que tout ceci soit utilisé par un régime qui, en même temps qu’il vous tire dessus, vous dit de ne pas protester car « cela pourrait être pire ». C’est pour cela qu’il est important de bien expliquer qu’il n’y pas de complot et qu’il y a une répression féroce qui a donné l’ALS par des défectionnaires qui ne veulent pas remplir le rôle de bourreaux pour le clan Assad.

      PS : merci pour le compliment sur la patience, pour tout vous dire, je suis là pour discuter, et les insulte sne m’intéressent pas, surtout avec ce que vit ma famille en ce moment, je trouverais cela indécent.
      Par ailleurs, j’ai l’habitude, on m’a insulté de sioniste quand je défend les palestiniens, de terroriste extrémiste quand je veux rétablir quelque vérités sur l’islamisme, etc.. Au final, ces gens ne m’intéressent pas.

      Cdlt 🙂

  3. Belquis dit :

    Merci infiniment.
    Continuez votre travail pour retablir la verite, il est remarquable.
    La Syrie a besoin de gens comme vous, mais nous aussi qui etions dans l’ erreur.
    Je pense que vous avez convaincu d’ autres, tout comme moi, mais qui ne se manifestent pas.
    Un blog de plus dans mes favoris.

    Courage a vous.

  4. Ping : Les désinformateurs au service des régimes de Bachar Al Assad et Ahmadinejad le cas Pierre Piccinin | Soliranparis Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s