Quelques réflexions sur la thèse des partisans de Bachar (1)

« C’est plus compliqué que ça : tu ne connais rien à la géopolitique du Moyen Orient »

Petite expérience : discutez avec un pro-Bachar, qu’il soit syrien ou pas d’ailleurs, et évoquez avec lui n’importe quel sujet qui critiquerait, même un peu, le gouvernement syrien (crimes, régime dictatorial, moukhabarat, prisons, tortures, les sujets ne manquent pas…). Prenons deux trois exemples simples pour fixer les idées :
– Pourquoi les manifestants sont-ils sévèrement réprimés ?
– Pourquoi le régime pratique-t-il la torture ?
– Pourquoi n’est-on pas libre de nos opinions en Syrie ?
Peu importe en fait, vous pouvez même demander :
– pourquoi Bachar a le cou un peu long ?

Laissez aller la discussion, qui devrait logiquement commencer par un  « c’est plus compliqué que ça ». Au bout de cinq minutes, faites le point sur les points abordés. Vous devriez avoir une liste proche de celle-ci :

Complot mondial.
Les mensonges des médias.
Le sionisme israélien.
L’impérialisme américain.
Les fausses démocraties occidentales.
Le terrorisme fréfro-djihadisto-alqaïdo-salafiste.
Bachar assure l’unité du pays.
Bachar n’est pas un dictateur et il est aimé de son peuple.

Si c’est le cas, arrêtez la discussion avant de vous voir affilié aux premiers éléments de la liste.

Ce systématisme dans les réponses s’explique par la stratégie mise en place par le gouvernement, suivi par les pro-Bachar et qui peut se résumer à :
– La meilleure défense, c’est l’attaque.
– Plus c’est gros, mieux ça passe.

Évidemment, votre question de départ ne trouvera pas de réponse, si ce n’est que ce que vous insinuez par votre question complètement illégitime fait partie d’un complot contre la Syrie, dont vous êtes très certainement partie prenante (je vous avais bien dit d’arrêter la discussion).

Alors, oui, la Syrie a une position géostratégique particulière. Et certes, la géopolitique, c’est compliqué. Et au Moyen Orient encore plus, d’accord. Sauf qu’ici, c’est complètement hors sujet :
Les syriens sont descendus pour demander plus de liberté et de dignité, pour que cessent les injustices qui les touchent au quotidien. Pourquoi se retrouve-t-on avec une histoire pas croyable de complot mondial, de gangs armés, de salafistes, de sionistes, et de je ne sais quelle autre invention sortie tout droit des mensonges du gouvernement syrien ?
Faire compliqué et faux quand on peut faire simple et vrai sert surtout à ne pas parler des revendications des syriens. Stratégie de diversion pour parler de tout sauf des crimes du régime.

Complot
Nous ne croyons pas systématiquement aux complots, ni n’en refusons systématiquement l’existence.
Pour croire au complot, encore faut-il des preuves, un minimum; or les preuves de complot contre la Syrie (comprenez contre Bachar) brillent surtout par leur absence.
Tout au plus a-t-on une suite de scenarii plausibles dans l’absolu, dont voici un raisonnement type (vous le reconnaitrez à coup sûr) :
La Syrie a beaucoup d’ennemis de par sa position antisioniste et de la place centrale qu’elle joue au Moyen Orient. Israël et les Etats-Unis aimeraient voir la chute du régime d’Alassad et ont demandé à leurs serviteurs saoudiens de créer le chaos à l’intérieur du pays. Le clan Hariri se charge du financement et les grands médias de propager le mensonge. Et le régime de Bachar, bénéficiant du soutien de l’écrasante majorité du peuple syrien, a décidé de résister héroïquement. »
Certains points sont très largement contestables (on voit mal pourquoi Israël prendrait le risque de voir un nouveau gouvernement syrien, alors que celui-ci lui assure une sécurité sans faille), d’autres sont étonnant de détails dont on se demande bien d’où les pro-Bachar ont tiré ces informations pour venir nous les asséner comme étant des vérités absolues qu’ils auraient  vus de leur propres yeux.
Mais surtout, qu’il est surprenant  qu’ils n’aient pas pensé à un autre scénario, hautement plus probable :
« Profitant du cas tunisien et égyptien, le peuple syrien a décidé de saisir cette occasion qui n’est pas prêt de se représenter, ceci parce qu’il ne souhaite plus vivre dans l’humiliation et l’injustice caractéristique du parti Baath au pouvoir. »
Ceci d’autant plus qu’on imagine mal comment quelques groupes armés ont pu secouer tout un pays pendant maintenant presque six mois. L’armée syrienne, la police et la police civile n’en serait toujours pas venue à bout. Quelle armée ridicule que celle qui ne peut mâter quelques gangs armés. On m’a rétorqué un jour, que c’était la preuve que le complot était un complot mondial, extrêmement bien coordonné, impliquant divers pays. Soit, (encore une fois, d’où viennent ces certitudes ??) mais dans ce cas, cela signifie que le complot qui toucherait la Syrie a dû demander de longs mois de préparations, au moins une année. Et du coup, nous nous retrouverons avec deux questions qui démontrent plus profondément encore l’impossibilité du complot :
Comment croire à une coïncidence avec les événements des révolutions arabes qui n’ont débutées qu’en décembre 2010? Ne serait-ce là que par pure malchance (pour Bachar ) ? Vraiment ? Vous les comploteurs professionnels toujours prêt à trouver des liens qui expliqueraient tout, vous seriez prêt, dans ce cas, à croire à une coïncidence?
Ensuite, comment se fait-il que nos mukhabarat (services de renseignements généraux syrien) qui savent absolument tous sur nous, n’aient rien vu venir et ont laissé autant d’armes entrer dans le pays? Quiconque connaît la réalité des mukhabarat sait qu’il est impossible que des armes soient entrées sur le territoire syrien.

La somme impressionnante de vidéos uploadées sur youtube, les nombreux témoignages, le contexte des révolutions arabes et le passé du régime syrien ne laisse aucun doute sur la réalité des événements en Syrie : une révolution est en cours par des manifestations pacifiques.
Petite anecdote :

Je présentais à un proBachar un argument de taille : sur de nombreuses vidéos, on voit les manifestants faire le deuil de leurs morts en maudissant Bachar et son père. Et de rajouter : autant de syriens ne peuvent se tromper, et je préfère les croire eux, qui sont sur place, que toi qui ne voit pas ce qu’ils voient. Sa réponse était de me dire :
C’est les gangs armés qui les ont tués en se faisant passé pour l’armée afin de ternir l’image de Bachar…
Voilà ce qu’est un complot pour les partisans de Bachar : le saint Graal des explications qui blanchissent son régime.

Suite dans la deuxième partie.

Publicités
Cet article a été publié dans Contre propagande, Non classé, Thèse du régime. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Quelques réflexions sur la thèse des partisans de Bachar (1)

  1. Ping : Quelques réflexions sur la thèse des partisans de Bachar (2) | syrianfacts

  2. josephkoba dit :

    Je vis ces discussions au quotidien depuis 3 ans… Content de te rencontrer!

    J’aurais juste une objection: Israel ne souhaite pas la survie du régime Assad. Les israeliens savent bien que la propagande conspirationniste est animée par Meyssan qui reproduit à l’identique le scénario subversif du régime que tu exposes: Libye et Syrie: Thierry Meyssan désinforme contre les révolutions ( un rapide survol du texte suffit pour comprendre.)

    • syrieux dit :

      Content de faire ta connaissance de même 🙂

      Je suis d’accord avec toi, Meyssan est un imposteur, et ça ne date pas d’hier.

      Mais pourquoi pense tu qu’Israël ne souhaite pas voir les Assad rester au pouvoir? Après tout, si Bachar tombe, rien ne leur garantie la protection de la frontière avec la Syrie. Et tout laisse à penser qu’ils auront des soucis à se faire, et ce n’est pas le moment vu qu’ils ont perdu Moubarak. non?

      • Parceque ce n’est pas logique, puisque la haine anti-israelienne et antisémite est surtout attisée par la propagande Syrie/Iran+Hezbollah/Hamas (l’axe de « la résistance » d’après Thierry Meyssan, mai 2011 à Damas), la propagande dite conspiartionniste. Sans ces régimes, elle disparait et avec elle beaucoup de provocations militaires contre Israel qui provoquent les ripostes que l’on connait. Sans ce climat, le gouvernement israelien peut basculer à gauche par exemple… Un haut gradé de l’armée ou du ministère de la défense à été révoqué récemment (source à retrouver) car il avait annoncé ce que tout le monde a reproduit ensuite: que Assad assure la sécurité d’Israël. C’est faux en fait: Les foules qui avaient attaqué la frontière israélienne étaient escortées parfois par des miliciens syriens d’après des images israeliennes (si elles sont vraies) en tout cas des voyages en bus ont été organisés par le Hezbollah (presse) et à cette date les miliciens du Hezbollah étaient déjà impliqués dans la répression en Syrie depuis des Semaines (ainsi que des iraniens de l’IRGC). Meyssan publiait le texte en lien plus haut quelques jours avant cette date. Et c’est aussi à cette date que la répression s’est intensifiée en Syrie, notamment contre la ville de Tall Kalakh, pendant ce temps toutes les caméras étaient braquées sur les évènements à la frontière israelienne. C’était aussi le siège de Misrata par les kadhafistes, bombardée tous les jours par les roquettes Grads, la propagande de Kadhafi est assurée par les conspirationnistes (Meyssan et pro Assad-Iran-Chavez… et RussiaToday), la chaîne ArraiTV pro-Kadhafi émet de Syrie. Avec tout ce tapage et en plus les infiltrations de ces désinformateurs, provocateurs, idiots utiles aussi chez les indignés et dans la flotille pour Gaza. Les appels à l’aide humanitaire et aux médecins volontaires pour Misrata sont passés aux oubliettes de l’actualité et bientôt de l’histoire. Ainsi que l’attaque de Tall Kalakh par l’armée.

  3. Ping : Libye et Syrie: Thierry Meyssan désinforme contre les révolutions. « contresubversion

  4. Noura dit :

    Il me semble que si ce que dit contresubsersion est juste, ceci confirme que l’axe Iran -Syrie- Hezbollah en attaquant la frontiere syro-israelienne ont voulu convaincre tout le monde de leurs mauvaises intentions contre l’ennemi Isarel et s’assurer la sympathie des anti sionnistes, ce n’est qu’un coup mediatique que qqs personnes ont paye de leurs vies, car Israel ne plaisante pas avec ses frontieres. Mais cette action n’infirme en aucun cas que Israel prefere de loin lapresence du regime syrien, c’est tranquille pour elle , car le regime est occupe a espionner et reprimer ses concitoyens et n’a aucune energie ni moyens pour entrer en conflit avec eux.

    • syrieux dit :

      Noora,

      votre analyse est très certainement proche de la réalité, pour moi. Cela rejoint d’ailleurs une déclaration de Rami makhlouf qui a dit que la sécurité d’Israël dépend de la sécurité de la Syrie…
      On peut difficielement faire plus clair.

  5. Pedro dit :

    Vous écrivez :
    « la cohabitation millénaire des différentes composantes de la population syrienne étant bien antérieure au régime des Assads, elle lui survivra sans problèmes. »

    Alors soit vous n’avez aucune culture générale sur la Syrie soit vous êtes un sacré menteur, prêt à raconter n’importe quoi pour vous donner des arguments.

    Les chrétiens ont été massacrés à plusieurs reprises en Syrie. Dire que les composantes de la population syrienne cohabitent sans probleme est de la pure désinformation et un mensonge caractérisé qui décrédiblisent votre site.

    Lisez ceci :
    http://alain.chouet.free.fr/documents/chretiens.htm

    Vous êtes ridicule, malhonnête et sans aucune objectivité.

    • syrieux dit :

      Pedro,

      Vous pouvez penser que je suis « ridicule, malhonnête et sans aucune objectivité », ou alors demander ce que j’entendais exactement quand je dis que  » la cohabitation millénaire des différentes composantes de la population syrienne étant bien antérieure au régime des Assads, elle lui survivra sans problèmes.  »

      Je ne nie pas qu’il y a eu des massacres de chrétiens, mais n’oublions pas alors les massacres de musulmans aussi. La cohabitation dont je parle est au niveau des populations. L’Histoire au Moyen Orient n’est pas un long fleuve tranquille, mais nous faire croire que les chrétiens ne sont en sécurité qu’avec une dictature qui massacre la majorité sunnite, voilà qui est malhonnête et spéculatif. Remarquez d’ailleurs que je ne vous attribue pas ce genre de pensée que vous n’avez pas exprimé, vous auriez dû faire de même au lieu de me faire dire ce que je ne pense pas…

      • Pedro dit :

        Quand on écrit des articles sur un site qui se veut un minimum sérieux, on évite de sortir des conneries de cette taille sous peine de passer pour un ignorant ou un malhonnête.

        La vie n’est pas toute blanche ou toute noire, et quand on veut se donner un minimum de crédit et parler de géostratégie, d’histoire et de révolution, soit on tombe dans la partialité soit on reste objectif et on essaie de voir au dela des propagandes politiciennes.

        Ce que vous ne faites pas.

        Et au final tout ceci me laisse penser que l’on va se retrouver après ces révolutions et les changements de régime au middle east dans une situation ou ce seront d’autres communautés qui seront massacrées ou forcées vers l’exil.

        Tiens, comem les chrétiens d’Irak peut être ?

        Ou alors vos belles idées démocrates vous laissent à penser que pour mettre en place une démocratie, il faut sacrifier les minorités ?

        Ces systêmes ne tiendront pas et servent uniquement les intérêts d’une communauté au détriment d’une autre.

        Bienvenue dans une nouvelle ère d’obscurantisme repeint en démocratie facebookienne.

      • syrieux dit :

        Je vous ai appelé, poliment, à un peu de retenu malgré ce que vous avez dis sur moi; mais vous ne faites que rajouter en accusations infondées.
        Pensez ce que vous voulez, ça ne me touche nullement.

        Je relève cependant que :
        « Et au final tout ceci me laisse penser que l’on va se retrouver après ces révolutions et les changements de régime au middle east dans une situation ou ce seront d’autres communautés qui seront massacrées ou forcées vers l’exil. »

        Mais dites moi, en voilà une analyse fondée et pertinente. Et votre comparaison avec l’Irak est…comment dire…stupide.
        Ceci parce que les deux situations sont complètement différentes.

        Mais, dites nous le fond de votre pensée : On garde Al-Assad, qui massacre une majorité, pour protéger vos minorités, c’est ça?

        Je vous retourne le conseil, ouvrez un livre d’Histoire, mais cette fois, essayez d’analyser un peu ce que vous y lirez pour comprendre la cause des massacres qui ont eu lieu, malheureusement.

  6. Pedro dit :

    « au niveau des populations »

    Votre phrase ne veut plus rien dire.

    Non, les populations comme vous le dites, meme si ce mot est très mal employé dans ce contexte précis, non les populations qui composent la Syrie n’ont jamais vraiment coexisté de façon pacifique.

    Mais ou avez vous appris l’histoire de cette région ? Dans un album de Mickey ?

    C’est proprement incroyable d’oser écrire ça.

    Reprenez un bon livre d’histoire et relisez le, au lieu de sortir ce genre d’énormités. Je n’en revient pas. Jamais je n’avais vu une telle bêtise écrite avec autant d’aplomb.

    • syrieux dit :

      « non les populations qui composent la Syrie n’ont jamais vraiment coexisté de façon pacifique. »

      Ce n’est pas ce que j’ai dit. Mais ça vous arrange de le croire.
      Au fait, avez vous vécu en Syrie?

  7. Pedro dit :

    J’ai vécu suffisamment longtemps en Syrie pour mesurer à quel point les Frères Musulmans y sont populaires et ce qu’ils feraient du pays une fois au pouvoir.

    Je sais ce qu’ils ont fait à Saddate. Je sais ce qu’ils font de ceux qu’ils qualifient d’infidèles.

    Et je vais vous l’écrire noir sur balnc, je préfère encore Bachar el Assad au pouvoir en Syrie que les Frères Musulmans, organisation politico-religieuse qui essaie de nous faire croire qu’elle a soudain une illumination et qu’elle s’est mis à croire en la démocratie.

    Alors il y a surement au milieu des manifestations en Syrie (comme cela l’était aussi en Tunisie et en Egypte d’ailleurs) des hommes et des femmes qui veulent de toutes leurs forces la démocratie.

    Mais c’est comme une boule de neige, ils en sont le coeur, mais cette boule de neige roule et quand elle prends de l’ampleur, de la vitesse, elle grossit nourrie de « profiteurs », et ces profiteurs je les nomme: les Frères Musulmans, et je leur crache dessus de toutes mes forces.

    Ils ont pervertis les révolutions Tunisiennes, Egyptiennes et Lybiennes et ils pervertiront (si ce n’est deja fait) la révolution syrienne.

    Quand aux naîfs qui pensent qu’ils vont rester maitre de « leur » révolution, je les invite à observer ce qu’il se passe en Tunisie et en Lybie.

    Pauvre naîf que vous êtes, si ce n’était un sujet aussi grave, je vous trouverais presque mignon de crédulité.

    • syrieux dit :

      Vous êtes fatiguant à m’attribuer des pensées que je ne prononce pas pour ne pas les penser.
      Pensez nous naïfs si ça vous fait plaisir et sert votre argumentation, mais je n’ai pas vraiment envie de discuter avec vous, vos réponses étant systématiquement ponctués d’attaques et d’idées que vous voulez me coller. Il aurait été plus constructif de demander ma vision exacte des choses (comme je l’ai fait avec vous).

      On verra qui a raison, des syriens qui croient à l’après Bachar pour provoquer sa chute au risque de leur vie, et de vous et vos semblables qui préfèrent le massacre réel et présent d’une population à ce que pourrait faire, dans vos fantasmes devenus certitudes, bien que spéculatifs, les frères musulmans.

      Admettez seulement que beaucoup de syriens, en Syrie, ne pensent pas comme vous.

  8. Pedro dit :

    Pour finir, je vous invite à avoir une réflexion poussée sur ce que vous qualifiez de « minorité », à savoir les chrétiens d’Orient, ce qui témoigne bien de l’importance que vous leur accordez, et à regarder en arrière et observer ce qu’ils ont apporté à l’Orient.

    Tiens et tant que j’y suis expliquez moi pourquoi les manifestants passent leur temps à crier « Allah u Akbar ».

    Si les révolutionnaires français avaient mené leur révolution en criant « Dieu est grand », je n’ose imaginer dans quel type de systême la France vivrait aujourdhui…

    Ah bon ? c’est comme ça, la bas les gens portent une place importante à Dieu et tout cela n’a pas de signification.

    Et bien alors interrogez vous une fois pour toutes sur ce qui a poussé la France, dans le passé, à séparer l’Etat et la religion. Et apres ayez le culot de me dire que la démocratie Française, basée sur cette séparation comme un de ses principes fondateurs, n’est pas un systeme enviable au yeux de certaines populations.

    • syrieux dit :

      Votre ton me déplaît, vous ne voulez pas discuter mais juste vomir votre haine. Je suis resté courtois avec vous.

      « Pour finir, je vous invite à avoir une réflexion poussée sur ce que vous qualifiez de « minorité », à savoir les chrétiens d’Orient, ce qui témoigne bien de l’importance que vous leur accordez, et à regarder en arrière et observer ce qu’ils ont apporté à l’Orient. »

      J’ai repris une terminologie utilisé par beaucoup et qui ne traduit en rien le peu d’importance que j’aurais, d’après vos analyses pertinentes, pour eux. Je sais ce qu’ils ont apportés, contrairement à vous avec…

      « Tiens et tant que j’y suis expliquez moi pourquoi les manifestants passent leur temps à crier « Allah u Akbar ». »

      …les musulmans. Si vous posez la question, c’est que vous ne connaissez strictement rien à la mentalité musulmane. Je crois deviner ce que vous penser des cris d' »Allah u Akbar » . Je vous aurais bien expliqué pourquoi et ce que cela signifie, mais pas avec le ton de vos commentaires.

      « Si les révolutionnaires français avaient mené leur révolution en criant « Dieu est grand », je n’ose imaginer dans quel type de systême la France vivrait aujourdhui… »

      Analogie non valable.

      « Ah bon ? c’est comme ça, la bas les gens portent une place importante à Dieu et tout cela n’a pas de signification. »

      Vous faites la discussion tout seul? Je ne m’étais pas trompé sur vos méthodes.

      « Et bien alors interrogez vous une fois pour toutes sur ce qui a poussé la France, dans le passé, à séparer l’Etat et la religion. Et apres ayez le culot de me dire que la démocratie Française, basée sur cette séparation comme un de ses principes fondateurs, n’est pas un systeme enviable au yeux de certaines populations. »

      Franchement, allez apprendre comment faire une analogie, c’est incroyable autant d’ignorance. Les conditions qui ont amenés à la séparation de l’Eglise et de l’Etat n’ont rien à voir avec le monde islamique. Mais rien à voir. Je pense que votre haine vous aveugle.

  9. Pedro dit :

    Puisque vous leur donnez le bénéfice du doute, un peu de lecture ne fera de mal à personne :

    http://www.slate.fr/story/33757/freres-musulmans-egypte-djihad-islamistes

    Alors oui je vous le redis une nouvelle fois: vous êtes naïf. Ou affilié au Frères Musulmans.

    Auquel cas je vous retourne la question: êtes vous syriens et y avez-vous vécu ?

    • syrieux dit :

      Je suis syrien, de Homs, où je suis né et où j’ai vécu. Et contrairement à vous, je comprends la mentalité des syriens, qu’ils soient musulmans ou chrétiens.

      Le net est rempli de liens qui prêtent toutes sortes d’intentions sur les frères musulmans, ou sur les musulmans tout cour, je pense que vous pouvez en poster beaucoup encore. Mais ce n’est pas ainsi que l’on fait une analyse sérieuse, qui nous permettrait de nous rapprocher de la réalité.

      Vu votre absence d’ouverture d’esprit et votre dogmatisme, que vous avez en quelques messages, prouvé, je me demande bien ce qui pourrais vous amener à la raison. Personnellement, je ne suis pas disposé à répondre à quelqu’un qui me fait dire ce que je ne dis pas, et est aveuglé par sa haine au point de préférer vois Al-Assad massacrer une population (et pas que des musulmans) à cause de sa phobie des frères musulmans.

      Un conseil, si vous voulez convaincre, soyez d’abord respectueux.

  10. cestcelaoui dit :

    Pedro a mille fois raison, ce qui se passe en Syrie, c’est la révolte des Freres Musulmans et autres salafistes qui ne supportaient plus de vivre dans un pays multiconfessionnel, ou les chrétiens avaient autant de liberté de culte qu’eux. Ou des femmes non voilées pouvaient et peuvent encore, marcher dans la rue sans se faire cracher dessus ou gifler.

    Non, ce qu’ils veulent, c’est imposer aux autres leur culte, leur mode de vie, leur vision des choses.

    N’oublions jamais les slogans entendus dans les manifestations : « les alaouites au bucher et les chrétiens à Beyrouth ». Tout cela résume bien ce qui est caché derriere cette pseudo révolution.

    La Syrie seul pays arabe (à l’exception du Liban, mais le Liban est-il vraiment un bon exemple sur cet aspect la ?) au 21e siecle dans lequel les maronites, les orthodoxes, les syriaques, les musulmans chiites ou sunnites, les alaouites, peuvent exercer leur culte librement.

    Seul pays arabe ou tout cela coexiste.

    Triste avenir que cleui de la Syrie entre les mains de ceux qui travestissent une révolution pour instaurer un régime civil islamique dans le berceau de l’humanité.

    On voit bien désormais ce que donnent ces révolutions: les Freres Musulmans ont pris le pouvoir en Tunisie, leur clones controlent désormais la Lybie et à peine arrivés au pouvoir, ils crachent à la figure des instances de justice internationales. L’ex chef du GPLC est désormais le chef militaire de la capitale lybienne. Au secours !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Place Tahrir, les salafistes qui sont arrivés à la fin de la révolution Egyptienne reprennent tout à leur compte et font main basse sur le mouvement.

    On est mal barré je vous le dis.

    Chers internautes, ne vous laissez pas berner par l’auteur de ce blog.

    • syrieux dit :

      Bonjour,

      Justement, nous défendons une autre réalité (pour avoir nos familles et nos amis en Syrie, et pour y avoir vécu, et surtout pour être honnêtes). Votre lecture est que les révoltes seraient le fait des FM et des salafistes qui « ne supportaient plus de vivre dans un pays multiconfessionnel, ou les chrétiens avaient autant de liberté de culte qu’eux. » Dans ce cas, je plains les chrétiens, vu le peu de liberté de culte des musulmans.

      Autant vous le dire tout de suite, je ne partages nullement votre lecture des faits, la réalité est tout autre.

      Quant au slogan : « les alaouites au bucher et les chrétiens à Beyrouth », il a été entendu de rares fois, les manifestants ont tout de suite isolés les auteurs de ce slogan haineux, auteurs qui étaient en fait des sbires du régime dont l’acte était de décridibiliser le mouvement révolutionnaire. Vous y avez cru, peut être, dans ce cas je vous encourage a avoir une vision globale de la situation.

      Je vous poserais la question clairement, attendant une réponse tout aussi claire que Pedro, qui a eu l’honnêteté d’exprimer clairement sa conception des choses :

      Préférez vous une dictature qui écrase la majorité et la torture, réellement, à un scénario potentiel et spéculatif (mais que vous pensez inévitable) où il y aurait un régime civil islamique?

      Ma question est un peu simple dans le sens où même les chrétiens (et les alaouites) subissent les foudres du régime. Sachez que des chrétiens et des alaouites participent au mouvement de révolution.

      Je vais vous dire, les syriens se battent et contre Bachar et son régime, et contre des conceptions totalement infondées comme les vôtres. Si vous observiez les événements d’un peu plus près, vous sauriez que votre vision est sans fondement.

      Ayez la modestie de votre ignorance et surtout celle du futur, au lieu de nous livrer vos scenarii qui, au final, servent les thèses d’un régime qui massacre et torture avec une barbarie effroyable.
      Mais peut être que le sang musulman n’a que peu de valeur à vos yeux? Je vous pose la question.

      « Chers internautes, ne vous laissez pas berner par l’auteur de ce blog. »
      Expliquez moi cette phrase svp. Ce blog défend le point de vue des syriens qui manifestent et entend sensibiliser les lecteurs aux événements en Syrie alors que le régime syrien a interdit l’accès libre des journalistes afin de massacrer à huis clos. Je ne comprends pas, comment puis je berner qui que ce soit?

      Parce que je ne partage pas votre vision de l’avenir (incertain et spéculatif, je le répète),je serais en train d’arnaquer mes lecteurs? Vraiment, je suis déçu par ces commentaires.

  11. Pedro dit :

    Bonjour,

    Tiens c’est amusant, enfin je conviens que le mot amusant ne se prête pas à ce contexte.

    Mais quand même, ce matin je suis passé sur cette page, et un internaute dont je ne me souviens plus du nom avaot posté une réponse qui allait dans mon sens. Le contenu du message de cet internaute n’avait rien d’insultant et ne comportait aucune incitation à la haine ou à la violence.

    Mais si ma mémoire est bonne ils e terminait par un méfiance de méfiance envers votre interprétation des évènements syriens, à destination des internautes.

    Alors la il va falloir m’expliquer votre conception de la démocraite que vous appelez de vos voeux.

    Est-ce nécessaire de vous rappeler , vous qui vivez pourtant en France, qu’un des éléments primordiaux d’une démocratie est la liberté d’expression ? Est-ce genre de démocratie que vous appelez de vos voeux ? Une démocratie ou ne sont autorisés à s’exprimer que ceux qui véhiculent des pas trop éloinées des votres ?

    Maintenant je vais vous dire un truc, franchement. Votre blog, si l’on se limite aux aspects superficiles, est bien fait, bien présenté, agréable à lire, même si comme moi, on ne partage vraiment pas vos idées.

    Mais le j’avoue être surpris et déçu par cette censure. Encore une fois, l’avis de cet internaute n’avait rien d’illégal, pas de violence verbale, pas d’incitation à la haine, rien de répréhensible.

    Mais voila, il disait de se méfier de vous à la fin et ça vous ne l’avez pas supporté. Finalement, vous n’êtes pas vraiment un démocrate hein ? Pourtant vous pouvez vous meme constater chaque jour en France des gens / médias qui critiquent durement nicolas sarkozy (pas de majuscules, il ne les mérite pas 😉 ) et la police ne fait pas fermer ces journaus ni enfermer ces individus, ni meme supprimer leurs opinions.

    Et vous, vous le faites, alors oui c’est votre blog vous etes chez vous, mais tout cela nous donne une petite idée de votre concpetion de la démocratie : « liberté totalte tant que tu ne vas pas contre mes idées ». Rien de démocratique dans tout ça.

    Allez bon courage Bachar, oups pardon, Syrieux.

    • syrieux dit :

      Votre mémoire ne vous a pas fait défaut, mais votre précipitation dans vos conclusions est, en effet, amusante.
      C’est finalement ce que je vous reproche, de vouloir à tout prix « forcer » ce que vous devez penser à priori de ma modeste personne. Ceci étant, je relève que vous êtes « surpris et déçu par cette censure ». Tout espoir n’est pas perdu.
      Mais pourquoi toutes ces conclusions, pourquoi ne pas poser la question et me donner le bénéfice du doute?

      Je vous explique :
      Ce blog est un blog WordPress, c’est gratuit, et il y a tout plein d’outils pré-installés qui donnent satisfaction à beaucoup de blogueurs. Hormis quelques modifications sur les aspects superficiels, dont je suis ravi qu’ils vous soient agréables (c’est toujours ça), j’ai une utilisation « par défaut » des outils du blog.
      En particulier, pour le premier commentaire d’un internante sur ce modeste blog, je reçois un mèl me demandant d’approuver le dit commentaire. Ce que je fais systématiquement, hormis dans le cas de vrai spams (pub pour Viagra, ou messages incompréhensibles et générés automatiquement). A partir de là, l’internaute poste sans que je n’ai besoin d’approuver ses commentaires.
      Ce que je ne comprends pas, c’est comment vous avez vu le commentaire ? Le commentaire apparaitrait donc quelques instants puis serait mis en attente le temps que je valide? Est ce un beug (ce qui ne serait pas surprenant: une fois, le blog a été bloqué par WordPress parce qu’il aurait été signalé comme inapproprié, ce qui s’est avéré un beug de leur part)?
      Je ne sais pas, remarquez tout de même que je ne me laisse pas aller à des spéculations vous concernant, en pensant que vous êtes l’auteur de ce commentaire « censuré » ou que c’est un(e) ami(e) à vous, ou je ne sais quoi d’autre (ce que je ne pense pas au demeurant, mais c’est pour l’exemple).
      Non, je vous considère de bonne foi, et c’est sincère; mais je déplore vos méthodes dans ce qui devrait être argumentation.

      Dans une ultime tentative de compréhension mutuelle :
      Avant de vouloir à tout prix voir dans certains de vos interlocuteurs vos idées pré-conçues, cherchez d’abord à les comprendre et soyez honnête sur leurs idées. N’est il pas?

      PS : me comparez à Bachar, ça fait mal quand même!

  12. soliranparis dit :

    Un autre cas de propagandiste et de VRP au service du régime Syrien a surveiller de prés, l’ami de Michel Collon et de divers autres sites de désinformation « alternatifs » le professeur Jean Bricmont qui sur le site le grand soir, qui publie régulierement les mensonge de la Mère Agnès-Marie de la Croix n’est même pas capable d’expliquer pourquoi il soutient des régimes totalitaires comme le régime Syrien ou Iranien.

    c’est lisible ici:

    « lettre a une journaliste Par Jean Bricmont »

    legrandsoir.info/lettre-a-une-journaliste.html

    Non content d’avoir soutenu Kadhafi jusqu’au bout au nom de l’anti impérialisme, et d’avoir plusieurs fois manifesté au coté de l’extrême droite et donné des interwiews sur leur sites au cours de manifestations pro Bachar, monsieur Bricmont comme monsieur Piccinin persistent et signent dans leurs négations des crimes de Bachar Al Assad.

  13. anniebannie dit :

    Syrieux, vous avez bien de la patience avec Pedro. Votre article est excellent.
    Je me permets de le diffuser de mon côté.

    Quant à contresubversion, quand vous dites « la haine anti-israelienne et antisémite est surtout attisée par la propagande », je m’inscris en faux. Cette haine découle de la barbarie des Forces israéliennes d’occupation, du vol permanent de terres, de l’inhumanité du régime israélien de 62 années de nekba

    • syrieux dit :

      Merci pour votre commentaire anniebannie et pour le partage 🙂

      Je suis d’accord avec vous : la haine anti-israélienne est la conséquence directe de la politique de colonisation des territoires palestinniens.

      Cordialement

  14. Ping : Quelques réflexions sur la thèse des partisans de Bachar (1) « annie bannie's Weblog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s