Ce que chantent les syriens durant les manifestations contre Bachar Al-Assad

Toujours dans un soucis de porter la voix des manifestants syriens hors des frontières syriennes, contre la volonté du régime des Assad de vouloir faire taire ces voix qui s’élèvent contre la dictature et l’oppression, nous proposons deux compilations de chants révolutionnaires syriens; l’occasion d’entendre leurs messages, leurs aspirations, leurs motivations et leurs réponses aux mensonges du pouvoir en place.

00:00 chants à Hama
Plusieurs chants à Hama, appelant à la chute du régime de Bachar Al-Assad.

04:57 « Le cœur des soldats est mort »
Chant qui s’adresse aux membres de l’armée syrienne qui tire sur les manifestants pacifiques, en appelant à leur fierté et leur bravoure, et en leur rappelant qu’ils sont là pour protéger le peuple et non pas lui tirer dessus.

06:33 « A flots, les larmes coulent à flots »
Chant sur les martyrs de la Révolution syrienne, d’où qu’ils soient de Syrie. En même temps qu’ils pleurent la mort de leurs compatriotes, les manifestants affirment leur détermination à ne plus vouloir vivre sous l’humiliation, et à préférer la mort. A la fin du chant, les manifestants scandent : « On ne s’inclinera pas, vous n’avez qu’à ramener les chars et les mortiers !! »

10:40 « Votre silence nous tue »
Face à un régime sans foi ni loi, et qui n’hésite pas à envoyer l’armée contre la population, les syriens jugent le silence ( des pays occidentaux, des pays arabes, de la Turquie, des syriens proches du régime) comme étant une complicité dans le massacre des civils qui a lieu.

12:35 « Que chute ce régime et que chute le parti Baath »
Appels à la chute du régime en place et du parti Baath, pour ses crimes et ses mensonges sur des réformes inexistantes.

17:05 « Tu as commencé président et tu finiras éboueur ! »
Les manifestants disent ne plus avoir peur des chars et des avions militaires du régime de Bachar Al-Assad, et qu’ils continueront à manifester, matin et soir pour mener à bien leur révolution pacifique.

00:00 « Les jours de Bachar sont comptés »

01:10 « Ô Syrie bienfaisante ! Ton nom est cher à mon cœur »
Plusieurs villes syriennes sont passées en revue en faisant leur éloge pour dire l’amour des syriens pour leur pays. La manifestation a eu lieu pendant une coupure d’électricité, mais ceci n’a pas empêché les manifestants de protester contre le régime en place.

04:11 « Ce brun à la peau foncée »
Chanson pour une victime du régime syrien, Ahmad Khalaf.

05:57 « Je sors manifester avec ma conscience entre mes mains, et si je te reviens maman martyr, ne pleure pas sur moi ! »
Un autre chant où les syriens montrent leur détermination à mener leur révolution jusqu’au bout, même si pour eux, manifester équivaut à risquer leur vie. Ils en profitent pour répondre aux mensonges du régime sur les manifestants.

09:19 « Homs est un paradis ! »
Chant d’amour pour leur pays, et aussi pour la ville de Homs qu’ils considèrent être un paradis en dépit des massacres qui y ont lieu. Les manifestants cherchent ainsi à dire au régime qu’ils ne délaisseront pas leur révolution par amour pour Homs. Ils n’ont plus peur.

12:12 Devant les chars
Illustration parfaite de la chute du mur de la peur chez les syriens, les manifestants sont partis en face de l’armée pour crier leurs slogans appelant à l’exécution de Bachar Al-Assad.

13:43 « Dégage Bachar et dis lui : la mort plutôt que l’humiliation »

17:43 « Il n’a pas le droit »
Comment imaginer tout ce que ce régime est prêt à faire pour ne pas répondre aux aspirations du peuple syrien ?

19:10 « On va dégager Bachar à coup de pompes dans le cul »

20:39 « Décorez la place, car la place est à nous »
Les manifestants réclament leur droits légitimes face à un pouvoir qui a pris possession de la Syrie et de ses richesses.

22:36 « Envolé le Kadhafi, et ton tour est venu girafe ! »
Chant qui prévoit à Bachar, une fin similaire à celle de Kadhafi.

About these ads
Cette entrée, publiée dans Chants et slogans, Contre propagande, Sensibilisation, Thèse du régime, est taguée , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

78 réponses à Ce que chantent les syriens durant les manifestations contre Bachar Al-Assad

  1. rodriguez Jean dit :

    Voir lien suivant http://fr.rian.ru/world/20111230/192919155.html Et que chantent les dizaines de milliers de Syriens qui manifestent aujourd’hui contre cette guerre civile qui ne dit pas son nom. Guerre civile dont chacun sait bien que les pseudos démocrates (les frères musulmans) armés, le sont par les EU, la France l’Angleterre, la Turquie et d’Israël avec les dictatures des Émirats Arabes. Les uns fournissent les armes et l’intendance, les autres les hommes et l’argent. Voir aussi un autre ragard sur ce qui se déroule en Syrie sur info syrie

    • syrieux dit :

      Merci pour votre commentaire.

      Je suis au courant de ce que disent les manifestants pro-régime pendant leurs manifestations, mais, si vous avez écouté les deux vidéos, vous verrez la grande différence avec les manifestants anti-régime. Les uns parlent de complots, de gangs armés payés par des pays étrangers et de réformes, les autres nient tout cela et disent qu’ils se font tirer dessus par l’armée et les forces de l’ordre parce qu’ils manifestent pacifiquement. La question est de savoir qui dit vrai dans l’histoire.

      Je penche évidemment pour les seconds, les manifestants anti-régime. L’histoire du complot et des gangs armés infiltrés à l’intérieur du pays est une invention du régime syrien. On voit mal comment ces gangs armés tiendraient tête à l’armée et les forces de l’ordre depuis dix mois maintenant, à supposer que les 13 services de renseignement ne les ais pas vus entrer… Quiconque connaît la réalité des moukhabarat trouverait cela étrange. Etrange aussi que les gangs armés se trouvent exactement où se trouvent les manifestations anti-régime, dans le temps et dans l’espace!

      Pensez vous que les manifestants anti-régime qui sont sur la vidéo mentent? C’est pourtant chez eux que se trouvent les victimes et non pas dans les grandes manifestations pro-régime! Ces dernières se passent très bien, parce que ceux qui la défendent sont ceux là même qui tirent sur les manifestants anti-régime.

      Par ailleurs, quelles preuves a-t-on de l’existence de ces gangs armés, qui seraient les FM et en plus financés par l’Occident et les pays arabes?! Je n’ai aucune raison de croire le régime syrien à cause de ses mensonges avérés dans le passé et aussi dans les événements présents, que vous ne lirez pas sur infosyrie ou les autres sites pro-régime.

      Infosyrie, je connais très bien, j’ai également discuté au téléphone avec son propriétaire, M. Frédéric Chatillon, un proche du régime syrien, de Manaf Tlass pour être précis. Le site est financé par des pro-régime, vous y verrais la version du régime syrien. C’est, en plus, écrit par des français qui ne connaissent ni l’arabe, ni la Syrie, je ne vois vraiment pas au nom de quoi ils seraient pertinent. Ceci explique au passage des erreurs factuels grossière dû à leur ignorance (et non pas leur mauvaise foi comme pour le reste).

      Au passage, je connais très bien les méthodes de ce régime, et sachez qu’ils nous refait le coup des années 1980 où ils avait réussit, à force de provocations, à transformer des révoltes populaires en révolte armée d’une partie des FM, ce qui lui a servit de prétexte pour écraser le ville (et non pas juste les FM armés), pour gagner une paix de vingt ans. Il n’y avait pas e gangs armés, il y a à présent des défectionnaires qui protègent les manifestants, et qui, parfois, attaquent l’armée régulière et surtout les chabihas. En revanche, il n’y a aucune connotation confessionnelle dans ces révoltes, ce qui montre une maturité incroyable des manifestants.

      Cordialement

  2. jan dit :

    « Envolé le Kadhafi, et ton tour est venu girafe ! »
    Chant qui prévoit à Bachar, une fin similaire à celle de Kadhafi.»
    Et 100 000 morts en Syrie
    Tout est dit …

  3. jan dit :

    Chant qui prévoit à Bachar, une fin similaire à celle de Kadhafi.

    C’ est à dire enculé (au sens propre du terme ) et lapidé par nos raffinés salafistes d’al quaïda ;
    Bienvenue en Démocratie !

  4. jan dit :

    Un quart à un tiers des victimes des violences en Syrie sont des membres des forces de l’ordre et des militaires (appelés du contingent pour la plupart), on peut s’attendre donc à ce que les manifestants "pacifiques" ne soient pas pas seulement matraqués et gazés comme cela se pratique chez nous .
    Et que faites vous donc de la présence (tout à fait officielle) de membres (mercenaires?) libyens d’al quaïda aux frontières très poreuses avec la Turquie et du Liban ?

    P.S.: Merci de laisser passer mes posts, c’est assez rare ailleurs dès que l’on veut donner son point de vue non estampillé "OTAN" sur d’autres sites anti syriens (ou pro monarchie pétrodolars)

    • syrieux dit :

      La question est de savoir comment et par qui sont tués les membres des forces de l’ordre et des militaires. Est ce par l’armée elle même, qui punit ceux qui refusent de tirer sur les manifestants, comme le disent les défectionnaires? Ou bien est ce ces fameux "gangs armés" invisibles et dont nous n’avons aucune preuve tangible (surtout avec le mensone de Moualem qui a utilisé une vidéo du liban pour illustrer la présence d’infiltrés armés…)

      Par ailleurs, monsieur, les manifestants pacifiques existent, quand bien même il y aurait des éléments armés, on ne voit pas ce qui permet de tirer sur des civils sans armes! N’oublions pas que le régime prétend que des infiltrés tirent un coup sur les manifestants, un coup sur l’armée… Donc les manifestants pacifiques existent de l’aveu même du régime, mais ces derniers disent être la cible de l’armée… et il y a beaucoup d’images qui montrent cela (cf. les séquences de la partie "voix contre balles" de la vidéo "comprendre la révolution syrienne avec les manifestants syriens" sur ce site : on y voit des membres des forces de l’ordre ainsi que des chabihas tirer sur des syriens sans armes.)

      Il y a effectivement 600 soldats libyens (pas de rapport avec Al Qaïda), mais je vous invite à ne pas oublier la séquencialité des événements. Et puis, ce n’est pas avec 600 soldats que le régime tombera. Ces 600 soldats aident, d’après les infos que nous avons, l’ALS; cette dernière a clairement pris les armes contre le régime. Mais justement, la séquencialité est importante : ces défectionnaires s’indignent de l’armée régulière qui tuent les civils; ce ne sont pas eux qui provoquent en "tirant sur les manifestants" tous anti-régime bien sûr! Ce dernier point à lui tout seul montre la stupidité de la thèse du régime.

      PS : Je ne censure rien (sauf insultes ou propos réellement inacceptables). Au contraire, je cherche à discuter et argumenter. Sachez tout de même qu’il en est de mêm quand des anti-régime veulent poster sur des sites pro-régime (à part infosyrie, j’ai été censuré quasi partout), je n’aime pas ce dialogue de sourd et je veux plutôt que le débat est réellement lieu.
      Merci en retour de ne pas sous entendre que mon discours est OTAN compatible! Je suis un syrien qui cherche le plus honnêtement possible à montrer les retours qu’il a de sa famille, au travers de sa connaissance de la Syrie et du régime syrien, par le dialogue. :)

  5. jan dit :

    Les Petros-monarchie allié d’Israël sont à l’œuvre pour redessiner le GMO cher au Étasuniens, il financent sans vergogne les salafistes (quand ceux ci ne sont pas directement enrégimentés dans "la base"[al quaïda]régionale de la CIA) . Il est un peu fort de café (turc) de nier le soutiens des Lybiens salafistes (ils n’ont pas un pays à reconstruire plutôt que de faire du "tourisme" dans le Sandjak d’ Alexandrette?) à l’ALS . 600 soldat dites vous, ça n’est pas rien surtout que ce ne sont pas de simples fantassins mais des techniciens (ayant grades d’officiers et souvent de nationalité GB) formés au maniement des armes sophistiquées fournies abondamment par la France La GB et les USA pour le renversement de Khadafi .
    Il arrive un moment où il faut choisir son camps ! (ce que bien des syriens fatigués des lourdeurs du régime de Bachar ont su faire malgré tout)

    • syrieux dit :

      Mon camp est celui de la justice, donc contre un régime qui est sans foi ni loi et qui considère le pays qu’il devrait servir comme sa propriété ainsi que ses citoyens. Je trouve cela incroyable de parler de "lourdeur" : le sujet est plus grave.

      Monsieur, je parlais de séquencialité dans mon précédent message : il y a eu des manifestations pour demander dignité et liberté (deux mots lourd de sens pour les syriens), pas pour demander la chute du régime. Tout au plus, il a été demandé de défaire certains maires ou responsables (je pense à Homs). Manifestations pacifiques.

      Le régime n’a pas entendu cet appel à des réformes, et il n’accepte pas qu’on lui demande plus de dignité : les syriens doivent vivre comme on leur ordonne, constamment humiliés (ce n’est donc pas des lourdeurs), sans parler de la corruption et de la classe d’affairistes qui pille les richesses du pays. Le régime a donc, comme d’habitude, au lieu de régler les problèmes, il a crié au complot, en argumentant que des pays lui sont hostiles, ce qui n’est pas faux.

      Ce n’est pas faux, mais ce n’était pas du tout le problème! Il y a eu répression, puis les manifestants ont demandé la chute du régime, puis il y a eu des défections et, avec le temps qui passe, les puissances étrangères réfléchissent à la façon dont elle pourrait tirer profit des événements. L’analyse des faits montrent qu’il n’y avait pas de complot, et que maintenant, certains pays y réfléchissent. Ce que le régime prenait comme prétexte deviendra vrai, encore qu’il y aurait beaucoup à dire sur les hésitations des uns et des autres (turques et israéliens surtout)

      Ce que je reproche aux analyses comme celle que vous présentez, c’est que c’est la version du régime (malgré ses mensonges avérés), c’est qu’elle se base sur une hostilité réelle de certains pays contre le régime des Assad (et encore pas tous ceux que vous citez), mais elle ne se base pas sur les faits, ou alors pour oublier la chronologie des événements?

      Enfin, je ne nie rien, au contraire, j’essaie de comprendre ce qui se trame en revenant au maximum aux faits et aux informations pertinentes et non pas des scénarii que le régime nous prie de bien croire.

      L’équation binaire "Bachar est contre les EU et ses aliés arabes => être contre Bachar c’est être avec les EU, et donc un traître à la Syrie" cherche à polariser les positions et faire oublier les crimes du régime contre ses citoyens. Nous syriens en avons l’habitude, c’est pas nouveau, ça date au moins des années 80. Toujours la même réponse d’un régime qui se cache derrière des hostilités partiellement vraies à son égard pour massacrer tranquilement.

      Cordialement.

  6. jan dit :

    Ils me semble qu’ en Syrie existe le multipartisme et que le communautarisme soit géré de manière plutôt satisfaisante par le régime .
    Je n’ai pas l’impression que la Syrie soit la propriété de la famille Assad, certains proche du Président sont même très actifs dans l’opposition .
    La Syrie n’appartiens qu’aux syriens, n’en déplaise au clan Harriri et espérer une évolution (une évolution vers quoi d’ailleurs?plus de libéralisme économique?) hors du dialogue national en s’en remettant aux Frères Musulmans c’est remettre en cause la nation syrienne et sa particularité dans la région (particularité qui est un atout pour toute le Mo)
    Cordialement

  7. syrieux dit :

    Quand bien même tout ce que vous dites soit vrai, cela n’enlève rien à l’indignation des syriens par rapport à ce qu’ils peuvent vivre quotidiennement des moukhabarat, ou en prison pour avoir dit quelque chose qui déplaise au pouvoir en place. Pour avoir une idée de ce dernier point, je vous signale qu’on publie des extraits du témoignage -terrible- d’un ex-détenu. ( https://syrianfacts.wordpress.com/2011/12/28/la-coquille-ou-les-caracteristiques-du-regime-des-assad-1/ )

    C’est la raison pour laquelle les deux mots qui revenaient le plus au début des manifestations étaient : Liberté et dignité.
    C’est devenu : "chute du régime", "la mort plutôt que l’humiliation", etc… je vous laisse deviner pourquoi.

    La torture, surtout telle que pratiquée par le régime syrien, ne peut être justifiée. Pourquoi pour avoir demandé la fin de la loi d’urgence, en 2006, des opposants ont été emprisonnés et torturés? Al Assad n’a t il pas mis fin à la loi d’urgence cette année? Donc les opposants avaient raison…

    A présent, j’aimerais tout de même répondre à ce que vous dites :

    - Il n’y a pas de multipartisme en Syrie, ou alors c’est un multipartisme de façade. La constitution (article 8, il me semble) fait du parti Baath le parti qui doit diriger l’Etat et la société syrienne. Les opposants en dehors de ce cadre sont quasi-systématiquement arrêtés et emprisonnés, et torturés… pour remettre en cause le sentiment national syrien et donc faire le jeu des ennemis!

    - La communautarisme n’est pas bien géré : en particulier, les postes clés appartiennent quasiment tous à des alaouites ainsi qu’une grande partie des postes administratifs. La situation de beaucoup de kurdes demandent à être régulariser (AlAssad a fait des concessions… en mars 2011).
    A côté de cela, il n’y a évidemment pas de conflits sectaires, parce que le régime n’admet pas cela, ni aucune action de masse, quelqu’en soit les raisons.
    Le calme qu’il y a n’est que celui qui existe dans toute dictature. Et puis, les syriens nn’ont pas les penchants sectaires qu’on veut leur coller! LEs manifestants ont, en particulier fait preuve d’une grande maturité en ne répondant jamais aux provocations du régime qui se sert des communautés pour se protéger. Cf. les chants où ils rappellent qu’ils sont tous syriens.

    - La Syrie est dirigée par les Assads : Bachar président, Maher à la tête de la garde loyale, Asef Chawkat (mari de Bouchra AlAssad, soeur de Bachar) vice ministre de la Défense, Rami Makhlouf qui controlerait 60% de l’économie syrienne, etc…

    - En parlant de Rami Makhlouf, le libéralisme économique a déjà eu lieu pour satisfaire la classe d’affairistes qui se sont enrichis par le capitalisme (et en ayant des facilités que la loi punit) là où les autres ne s’enrichissaient que par la corruption à l’époque du père.

    - Le clan Harriri est sûrement plus concerné par le Liban où la Syrie a toujours sa mainmise malgré le retrait de ses troupes.
    La Syrie n’appartient certainement pas aux syriens, et encore moins lorsqu’ils sont en prison ou qu’ils n’ont pas le droit de rentrer au pays!

    - C’est le cas des FM, à qui Bachar a refusé leur main tendue en 2000. Par ailleurs, je ne suis pas FM du tout, mais je ne vois pas pourquoi on les diabolise comme ça. Je ne sais pas si c’est ce que vous avez lu dans les articles pro-régime ou autre chose, mais j’ai tout de même du respect pour des gens qui ont le plus subit du régime sans foi ni loi des Assad. C’est ce dont parle, en partie, le livre "la coquille"

    - Le dialogue est refusé au niveau du régime syrien, et non pas dans l’opposition, c’est historique!! Je vais diffuser, dans une dizaine de jours, des vidéos qui expliquent cela :) surveillez le site si vous êtes interessé, il y aura des détails et des arguments pour motiver la réflexion

    Cordialement

  8. jan dit :

    "Le communautarisme n’est pas bien géré : en particulier, les postes clés appartiennent quasiment tous à des alaouites"

    -Dahoud Rajha Ministre de la Défense : chrétien de rite grec orthodoxe
    -Lamia Chakkour ambassadrice de la Syrie en France : chrétienne de rite grec orthodoxe
    -Adel Safar premier ministre : sunnite
    -Riyad Farid Hijab ministre de l’agriculture : sunnite
    -Soufiane Allaw ministre du pétrole et des mines : sunnite
    -Mohamed El Jleilati ministre des finances : sunnite
    -Fayçal Miqdab ministre des affaires étrangères : sunnite
    -Yousef Souleyman Ahmed ministre d’état : Kurde sans confession, membre du Parti Communiste .
    En résumé le gouvernement Safar compte 19 ministres sunnites, 6 allaouites, 2 chretiens, 2 chiites,1 druze et 1 ismaélien
    Quant à Naja El Attar elle est la 1ére femme arabe à occuper un poste de Vice Présidente de la République .
    Bachar El Assad a épousé une femme issue de la bourgeoisie sunnite . Les allaouites forment quant à eux la base du prolétarien syrien .
    Voila ce qu’il en est de la mains mise des allaouites sur la syrie .

    "Il n’y a pas de multipartisme en Syrie, ou alors c’est un multipartisme de façade"

    -Une coalition de gauche soutien le gouvernement d’Adel Safar :

    Hormis le Baas de Bachar El Assad on y trouve :
    -le Parti Social Nationaliste Syrien
    -le Parti Communiste (en faite il y en à 2 suites à une scission)
    -le Mouvement des Socialistes Arabes (social-démocrate)
    - ainsi que 3 Partis d’inspiration Nasserienne

    L opposition :

    -une coalition hétéroclite d’opposition dont les dirigeant vivent à Londres et sont de farouches soutiens du Parti Conservateur de GB :
    -il s’agit de l’extrême droite Wahhabite et de la bourgeoisie affairiste dirigé entre autre par un cousin de Bachar .

    Il existe également un Parti Réformiste de Syrie, ouvertement pro israélien dont les dirigeants vivent aux USA

    -Les Frère Musulmans (sunnite soutenue par le clan Harriri et les Saoud) ont étés légalisé cet été en échange d’une rupture avec leurs sulfureux soutiens et la fin du terrorisme .

    cordialement

    • syrieux dit :

      Bonjour,

      - Pour ce qui est de la liste que vous avez fourni, elle justifie le terme que j’ai employé :
      "Le communautarisme n’est pas bien géré : en particulier, les postes clés appartiennent QUASIMENT TOUS à des alaouites"
      Il y a bien sûr des non alaouites, mais au lieu de les citer pour montrer que ceux qui direigent le pays ne sont pas alaouites, il faudrait aller jusqu’au bout de la logique et dire combien ils représentent, en pourcentage, dans les postes clés! Et là, on verrait qu’ils sont effectivement une minorité, que les alaouites sont une majorité, ce qui justifie ce que j’ai dit.

      Je peux être plus précis :
      Le régime est dirigé par le clan Assad; le noyau du régime est alaouite à quasi 100%, le noyau et non pas tout le régime.
      Vous remarquerez en particulier que la liste que vous donnez est celle du gouvernement, or il est connu qu’en Syrie, les membres du gouvernement ne sont pas ceux qui décident en dernière instance!
      Il faut plutôt s’intéresser aux chefs de moukhabarats, aux comandants de l’armée… (je fais d’ailleurs remarquer que nous n’avons pas beaucoup entendu le gouvernement dans cette crise.)

      Ceci étant, il est intéressant d’en arriver à ce point dans la discussion :
      Si le coeur du noyau est alaouite, le régime ne l’est pas entièrement. Certains pensent que les non alaouites sont là pour remplir des quotas et faire de la figuration. C’est peut être vrai en partie, mais pas complétement. Moustapha Tlass, par exemple, est un vieux compagnon de route de Hafez, sunnite, et n’était pas là juste pour faire joli, il fait partie du régime.

      A l’inverse, les manifestants ne sont pas tous sunnites, il y a des alaouites, des chrétiens, des druzes, des kurdes, même si le gros des manifestants est sunnite.

      Là où je veux en venir, c’est que c’est bien une révolte populaire contre un régime et non pas la révolte des sunnites contre les alaouites, comme essaie de le faire croire le régime.
      Je ne faisais que répondre à votre question pour dire une réalité factuelle : le coeur du pouvoir est alaouite.

      - En Syrie, comme je le disais, il y a des partis autres que le Baath qui, en réalité, ne sont là que pour dire qu’il y a plusieurs partis. Il y a les autres qui ne sont pas officiellement reconnus (souvent créés après le printemps de Damas). Je vous retrouve un article qui traite de cette question :

      http://syrie.blog.lemonde.fr/2011/10/22/lopposition-syrienne-tiraillee-entre-la-peur-du-regime-et-le-soutien-a-la-rue/

      - pour l’opposition, pourriez vous me citer vos sources, et me dire de quel cousin de Bachar vous parlez (Rami Makhlouf??) car il y a des choses absolument surprenantes!!!!

      - Quoi qu’il en soit, comme je le disais, tout ceci ne peut justifier la répression du régime (qu’il soit alaouite ou non, qu’il accepte un vrai multipartisme, ou juste de façade) contre les manifestants, ni la torture de ceux qui se font arrêtés. Cela n’enlève rien, non plus, au fait que c’est le régime qui a refusé de répondre aux aspirations d’une partie de la population.
      Vous remarquerez d’ailleurs que, dans leur chants, les manifestants ne parlent pas de multipartisme, ne parlent pas des alaouites (sauf pour dire que le peuple syrien est un) mais plutôt de liberté, de dignité, de ne plus vivre sous l’humiliation, de morts (à cause de la répression), d’une mort préférable à un régime qui ne connaît que la force, etc…
      Ils pensent également que les réformes ne sont qu’un mensonge, et les chars envoyés contre la population ne peut que leur donner raison. Je rappelle que plusieurs tentatives d’appels à des réformes ont été lancés dans le passé, mais la réponse du régime a toujours été la même…

      Cordialement

  9. rodriguez Jean dit :

    Comme s’il n’y avait pas déjà assez de la presse aux ordres, les radios et les télévisions françaises et européennes très majoritairement anti Syrienne (voir à ce sujet l’excellente revue de presse du réseau Voltaire) pour qu’un site comme le votre en vienne à en rajouter dans le concert quasi exclusif la propagande atlantisme contre le régime Syrien. Non que je le défende pour ses actes anti démocratiques passés et actuels mais il se trouve (j’en suis convaincu car derrière tout cela il y a la volonté des EU de s’en prendre à l’Iran, la Russie et surtout la Chine) qu’il est le seul actuellement en capacité à faire face à l’intervention (par procuration) des EU et consorts.
    Beaucoup reconnaisse aujourd’hui l’existence d’une intervention extérieure et qu’il existe bien une guerre civile larvée en Syrie. Guerre civile ( qui fait malheureusement des morts des deux côtés) entretenue, armée et formée par l’OTAN, la Turquie, l’Arabie Saoudite et ses satellites avec le soutien d’Israël. C’est un fait avéré. Et contrairement à ce que vous dites sur ce site mais aussi sur info Syrie ou vous officiez régulièrement sans trop de succès (excellent site de réinformation) l’opposition qui est surtout une opposition salafiste et celle des frères musulmans dont on connaît leur haine à l’égard de la démocratie, des aspirations des femmes et de la laïcité dont vous semblez dans vos interventions soutenir, même si c’est par défaut …S’il existe des forces progressistes sincères, elles sont très minoritaires, le reste se compose surtout de renégats et autres opportunistes à la solde de l’OTAN.
    Les pays arabes dans leurs diverses composantes ne sont pas des pays européens et la démocratie prendra sans doute d’autres chemins que les nôtres. Contrairement à ce que vous avancez, il n’y a pas de révolte populaire en Syrie? Qu’il y ait des manifestations contre la politique actuelle du régime, personne ne le conteste. Sinon comment appelleriez-vous les centaines de milliers de syriens qui manifestent presque tous le vendredis leur soutien au gouvernement: une révolution démocratique? De ces manifestants par contre on les voit jamais ici en France et vous n’en parlez jamais non plus.
    Attendons de voir ce qu’il en sera lors des prochaines élections prévues dans quelques mois et de voir à ce moment là ce que représentent les oppositions.
    Par ailleurs, je remercie Jan pour ses excellentes informations.

    • syrieux dit :

      Que dire?

      Vous êtes dans une logique anti-grands médias pour finir par croire les mensonges grossiers du régime syrien. Je vous le dis comme je l’ai dit aux autres : votre méthodologie est à revoir. Personnellement, et au risque de répéter ce que beaucoup ne veulent pas entendre, je repars du terrain et non pas des grands médias ou des relais du régime syrien.
      Vous pensez qu’infosyrie ets un excellent site de ré-information… en dépit de ce que je vous ai dit plus haut… ça en dit long sur ce que vous voulez croire.
      Quant à votre jugement sur mes interventions sur ce site, c’est tout de même incroyable je trouve, vu tous mes arguments et toutes leurs insultes.

      En bref : je dis ce qui se passe en Syrie, en repartant des témoignages et des vidéos que les courageux anti-Bachar filment et upload, ne vous en déplaise avec votre vision "anti-grand médias aux ordres". C’est bien, écoutez les médias aux ordres du régime, sûr que c’est plus véridique! Et si vous n’êtes pas habitués aux méthodes du régime des Assad, je n’y peux rien, sachez seulement que les manifestations organisés par le pouvoir sont bien une réalité, petit lien au passage :

      http://syrie.blog.lemonde.fr/2011/11/17/le-regime-syrien-se-tire-encore-une-balle-dans-le-pied/

      Dans ma précédente réponse, je vous ai pourtant invité à la réflexion en vous faisant remarquer les différences énormes entre les manifestations pro-régime et les manifestations anti-régime :

      - les morts sont dans les manifestations anti-régime
      - la police défend les pro-régime et tire sur les anti-régime
      - les uns n’ont pas besoin d’autorisation et sont même organisées et encadrées par le pouvoir alors que les seconds sont interdites
      - et à en croire la propagande du régime (et de ses relais : infosyrie et réseau voltaire – Thierry Meyssan étant également un proche du régime syrien) les fameux gangs armés ne se trouvent que là où sont les anti-régime…

      Je ne vais pas répondre au reste de votre message vu comment vous êtes passé à côté de ma dernière réponse pour uniquement déballer vos convictions lues sur les sites de propagande assadienne.

      Cordialement

    • syrieux dit :

      Ah oui, au fait, vous feriez mieux de demandez au régime syrien de laisser un libre accès au pays. C’est le régime qui veut contrôler l’information, c’est lui qui a quelque chose à cacher, jusqu’à preuve du contraire.

      Une voix que le pouvoir ne veut pas voir sortir, est un voix que l’on doit transmettre. Et on voudrait que je ne parle pas de ce que les syriens qui sont la cible du régime disent!

  10. Jan dit :

    Pour le cousin il s’agit de Ribal (fils deRifaat) , il vit à Londres et est un bailleur de fond important du Parti Conservateur de David Cameron qui s’est illustré en Libye .
    Pour le reste, j’ai lu la déclaration de Damas, en gros c’est la fin de la laïcité et la libéralisation à outrance de l’économie, objectif qui ne semble pas être partagés par une majorité de Syriens d’où la tentation pour certains d’une solution à Libyenne .
    Sur ce il faut que je rejoigne les fourneaux ;-) ,
    Bonne Année
    Salam

    • syrieux dit :

      Oui, même Rifaat est contre le régime actuel, c’est une histoire de famille qui montre bien que les Assad se partagent le pouvoir comme une mafia.
      Rifaat essaie de tirer profit des événements actuels, mais vu son passé, on se demande bien comment il ose encore se présenter comme une alternative… il a dit que la meilleure solution est de garder un "assad" au pouvoir et qu’il est prêt à remplacer Bachar!

      Euh… votre lecture de la déclaration de Damas est très très simpliste!! En revanche, pouvez vous me dire qui veut une solution à libyenne???? C’est ce que les proBachar répétent sans cesse, mais je ne voit pas qui veut de cette solution (ni CNS, ni les manifestants, ni les FM)! Encore un mensonge de leur part.

      Bon courage!!

      Salam

  11. rodriguez Jean dit :

    Si je vous comprends, de notre côté nous ne ferions que de la propagande et de votre côté de l’information démocratique.

    Pour votre gouverne, j’ai passe avec un groupe d’amis 15 jours en Syrie fin avril dernier via la Jordanie et le Liban, en passant aussi a Homs, Alep, Damas…. Je n’ai eu aucun problème avec les autorités. Quelques militaires à la frontière avec la Jordanie mais pas plus qu’ailleurs. Le pays est ouvert, pas de contrôle exagéré aux frontières à l’entrée en Syrie, pas plus qu’aux frontières de Jordanie et du Liban. Visite d’Alep sans problème, passage par Hamah e Homs ( y sommes passés deux fois sans voir ni de barrages et encore moins de militaires) et direction vers Palmyre et l’autre fois en direction du Crack des Chevaliers en provenance de Damas… Les seules autorités qui déconseillent (voir le site du ministère étrangère) de visiter la Syrie ne sont que les autorités françaises, rien de plus. Le tourisme participe (participait) d’une façon non négligeable à l’entrée de devises.

    Un certains nombre de journalistes sont ou sont allés sans problème en Syrie. Dire le contraire n’est que mensonge. Voir ces reportages: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=28185, celui-ci http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=27859 et encore celui-ci http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=28019; L’avantage de ces reportages est dans le fait que ceux-ci sont réalisés par des temoin qui sont allés sur le terrain comme moi. Il en existe encore beaucoup d’autres qui décortiquent le processus de l’intervention étrangère et les manipulations médiatiques auxquelles nous avons le droit tous les jours dans nos médias.. Ce n’est pas pour autant que nous gommons toutes les entorses à la démocratie du régime et ne critiquons pas la répression policière qui ont eu lieu. Nous condamnons aussi bien évidemment les très nombreux assassinats, meurtres… des groupes salafistes et autres. Ne trouvez vous pas étrange que des centaine de milliers de Syriens manifestent d’un côté sans incident et la bonne humeur et de l’autre des centaines parfois des milliers et comme par hasard il y a des morts et blessés: civils, militaires et combattants islamistes.

    Vous n’êtes pas plus que quiconque le porte parole des Syriens qu’ils soient d’un côté ou de l’autre. Mes convictions qui sont étayés par des faits rapportés heureusement par des sites ou lectures non formatés à la sauce Otamesque sont tout aussi nobles que les vôtres. Au lieu d’étayer votre argumentaire vous versez dans l’insulte et la caricature. OUI, il existe un opposition au régime à l’intérieur de la Syrie. OUI, il existe une opposition extérieures inféodées aux américains, à l’OTAN, aux Émirats du Golfe, à la Turquie et à ‘Israël et corrompus. OUI, il existe des groupes armés par l’OTAN et autres qui sèment la morts parmi les militaires et LES POPULATIONS. Ces mêmes groupes pratiquent aussi l’enlèvement et les assassinats ciblés. OUI, la Syrie est un verrou que les états Unis en faillite économique voudraient bien enlever pour s’attaquer à l’Iran puis la Russie et enfin la Chine. La fin justifiant les moyens: faire du le profit et s’accaparer les richesses comme ils viennent de le faire en Libye .

    • syrieux dit :

      Comme il y a (enfin) des choses intéressantes dans votre message, je vais y répondre.

      "Si je vous comprends, de notre côté nous ne ferions que de la propagande et de votre côté de l’information démocratique."

      Je ne vois pas où j’ai dis cela. Je ne vous ai pas accusé de faire de la propagande. Donc, non, vous ne comprenez pas.
      Ce que j’ai dit, c’est que l’essentiel de votre argumentation est de vous placer en opposition aux grands médias, ce que je dénonce et je vous invite à revoir votre méthodologie.

      "Pour votre gouverne, j’ai passe avec un groupe d’amis 15 jours en Syrie fin avril dernier via la Jordanie et le Liban, en passant aussi a Homs, Alep, Damas…. Je n’ai eu aucun problème avec les autorités. Quelques militaires à la frontière avec la Jordanie mais pas plus qu’ailleurs. Le pays est ouvert, pas de contrôle exagéré aux frontières à l’entrée en Syrie, pas plus qu’aux frontières de Jordanie et du Liban. Visite d’Alep sans problème, passage par Hamah e Homs ( y sommes passés deux fois sans voir ni de barrages et encore moins de militaires) et direction vers Palmyre et l’autre fois en direction du Crack des Chevaliers en provenance de Damas… Les seules autorités qui déconseillent (voir le site du ministère étrangère) de visiter la Syrie ne sont que les autorités françaises, rien de plus. Le tourisme participe (participait) d’une façon non négligeable à l’entrée de devises."

      Merci pour votre témoignage.
      Pour votre gouverne, j’ai quasiment toute ma famille en Syrie, beaucoup d’amis et de connaissances que je contacte régulièrement, ce qui me donne une très bonne idée de la situation, à défaut de pouvoir y aller (demandez vous pourquoi je ne peux pas descendre dans mon propre pays, et pour vous économisez quelques doutes : je ne suis ni FM, ni salafiste, ni même opposant).
      Ce que vous dites concorde avec ce que je sais de la situation en Syrie à cette époque. C’était au début des événements, les choses ont bien changés entre temps. Repartez donc à Homs… ou même Alep.

      "Un certains nombre de journalistes sont ou sont allés sans problème en Syrie. Dire le contraire n’est que mensonge. Voir ces reportages: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=28185, celui-ci http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=27859 et encore celui-ci http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=28019; L’avantage de ces reportages est dans le fait que ceux-ci sont réalisés par des temoin qui sont allés sur le terrain comme moi. Il en existe encore beaucoup d’autres qui décortiquent le processus de l’intervention étrangère et les manipulations médiatiques auxquelles nous avons le droit tous les jours dans nos médias."

      Tout d’abord, et une bonne fois pour toutes, si vous avez un problème avec les grands médias, c’est votre soucis. J’ai dis et redis que je ne base nullement sur eux pour savoir ce qui se passe en Syrie.
      Ensuite, j’affirme que les journalistes ne peuvent pas entrer librement en Syrie, ce n’est pas un mensonge, mais bien une réalité. Ce qui ne veut pas dire que le régime syrien n’a laissé AUCUN journaliste entrer au pays. Certains sont entrés légalement, au compte goutte pour être encadré par le régime, d’autres participent à la propagande du régime par leur proximité : c’est le cas, entre autre, de AlManar, et… du réseau voltaire dont Marie-Ange Patrizio fait parti. Thierry Meyssan est un proche du régime via Frédéric Chatillon (propriétaire d’infosyrie, au risque de me répéter).
      Je ne sais pas dans quelle mesure ces derniers mentent ou se font manipuler.
      Vous devriez vous demander pourquoi certains peuvent se promener comme ils veulent partout en Syrie alors que d’autres n’ont pas le droit d’entrer, et s’ils entrent, ils ne peuvent se déplacer librement.
      Surtout que ces témoins rapportent des récits en totale opposition avec ce que d’autres témoins (beaucoup, beaucoup plus nombreux) rapportent. La moindre des choses, d’un point de vue scientifiquement, est de prendre en compte tous les témoignages, et ne pas surpondérer ceux qui vous conviennent pour quasi-nier les autres. Avez vous effectué ce travail?

      "Ce n’est pas pour autant que nous gommons toutes les entorses à la démocratie du régime et ne critiquons pas la répression policière qui ont eu lieu."
      Très bien, mais je pense (je peux me tromper) que vous la sous estimez largement.

      "Nous condamnons aussi bien évidemment les très nombreux assassinats, meurtres… des groupes salafistes et autres."

      Dites moi, avez vous vu ces salafistes lors de votre voyage?
      Voilà le point central! Qu’est ce qui vous permet d’affirmer qu’il y a des gangs salafistes?
      Ce que mes syriens me disent (famille à Homs, amis et connaissances), c’est que c’est l’armée qui tire, que personne n’a vu ces "gangs armés" dont parle le régime! C’est ce que les manifestants chantent et ce que vous ne voulez pas entendre. C’est cela que je rapporte, le plus honnêtement possible.
      Ecoutez, ce régime, nous le connaissons très bien, à toujours crier au complot et à réprimer sans limites. Jusqu’à preuve du contraire, il n’y a pas de gangs armés. Si vous avez des preuves, j’aimerais les connaître.
      En revanche, il y a eu des défections et la création de l’armée libre de Syrie, ces derniers protègent les manifestants et mènent des attaques contre l’armée régulière; de là à leur coller l’étiquette salafiste, et à dire qu’ils travaillent pour l’étranger…
      Revenez aux faits et à la réalité, c’est le conseil que je vous done humblement.
      S’il y avait des groupes salafistes et un complot, je serais le premier à soutenir Bachar, en dépit de ce que je pense de lui et des crimes de ce régime sanguinaire.

      "Ne trouvez vous pas étrange que des centaine de milliers de Syriens manifestent d’un côté sans incident et la bonne humeur et de l’autre des centaines parfois des milliers et comme par hasard il y a des morts et blessés: civils, militaires et combattants islamistes."

      Oui, et c’est ce que je vous ai dit plus haut dans mon premier message (je trouve bizarre que vous reformuliez mes questions, lisez vous ce que j’écris?)
      Et je vous disais que justement, c’est toujours chez les manifestations anti que se trouvent les blessés, les manifestants proBachar n’étant jamais la cible de ces gangs armés qui, décidément, ne s’en prennent qu’à ceux que le régime nie!
      Par ailleurs, les gangs armés ne se trouvent que là où… se trouvent les manifestations anti-régime. Pourquoi? parce qu’il n’y a pas de gangs armés après lesquelles l’armée courrait depuis plus de dix mois (sic), mais c’est bien le régime qui réprime ceux qui osent braver les interdits en Syrie.
      Il y a des manifestations organisés par le régime qui se sont transformés en manifestations anti-régime et dont les forces de l’ordre, initialement sur place pour les encadrer, leur ont tirer dessus.

      Par ailleurs, et c’est ce que je vous disais plus haut, les manifestations pro-régime sont organisés par le régime, mais vous n’avez pas l’habitude des méthodes des Assad : vous n’avez pas eu l’expérience de vous voir forcé à sortir manifester "spontanément" sous divers menaces.

      "Vous n’êtes pas plus que quiconque le porte parole des Syriens qu’ils soient d’un côté ou de l’autre."

      Je suis un syrien, ma voix compte comme celle d’un syrien, ni plus ni moins.

      "Mes convictions qui sont étayés par des faits rapportés heureusement par des sites ou lectures non formatés à la sauce Otamesque sont tout aussi nobles que les vôtres."

      Mais monsieur, je n’ai jamais dis le contraire! je constate que la propagande du régime syrien est efficace et j’essaie de proposer une lecture et des arguments! C’est vous qui aimez bien utiliser des termes tels qu’ "otanesque" pour me décridibiliser… alors que mes sources sont ailleurs!
      Je respecte l’avis de tout le monde et je pense que c’est les arguments (les vrais) qui permettent de trancher.

      "Au lieu d’étayer votre argumentaire vous versez dans l’insulte et la caricature."

      Euh… où est ce que j’ai insulté quiconque????? Je trouve que c’est incroyable tout de même!

      Je suis un simple syrien, avec peu de moyens, et j’essaie d’argumenter et de faire quelques vidéos. Je n’insulte personne et je n’ai pas de vision simpliste. A ce propos, et avant d’émettre un jugement définitif, je vous invite à visionner mes prochaines vidéos qui seront axées analyse et géo-politique, avec des arguments et des éléments de réflexion… que vous ne trouverez pas sur les sites pro-Assad!

      "OUI, il existe un opposition au régime à l’intérieur de la Syrie. OUI, il existe une opposition extérieures inféodées aux américains, à l’OTAN, aux Émirats du Golfe, à la Turquie et à ‘Israël et corrompus. OUI, il existe des groupes armés par l’OTAN et autres qui sèment la morts parmi les militaires et LES POPULATIONS. Ces mêmes groupes pratiquent aussi l’enlèvement et les assassinats ciblés. OUI, la Syrie est un verrou que les états Unis en faillite économique voudraient bien enlever pour s’attaquer à l’Iran puis la Russie et enfin la Chine. La fin justifiant les moyens: faire du le profit et s’accaparer les richesses comme ils viennent de le faire en Libye ."

      Tous les opposants à l’extérieur ne sont pas aux bottes des pays que vous citer, ou alors prouvez le.
      Non, il n’y pas de groupes armés en Syrie autres que les gangs d’AlAssad et les défectionnaires de l’armée syrienne.
      Que la Syrie soit un ennemi pour les EU, je ne le nie évidemment pas, mais ça n’explique pas tout. C’est, en revanche, le réflexe du régime de toujours crier au complot pour ne jamais se réformer.
      Et enfin, sérieusement, qu’on arrête de citer la Libye : la Syrie n’est pas la Libye, la situation géo-politique est complétement différente, les opposants ne veulent pas d’intervention extérieure, l’OTAn non plus, et Israël s’accomodait très bien de ce régime qui lui assurait une stabilité sans faille à ses frontières!!

      Cordialement

  12. Rodriguez Jean dit :

    C’est sans doute par manque d’arguments et votre difficulté à démontrer ce que par exemple relate Marie-Ange Patrizio serait erronée que vous versez dans le cliché, l’approximation ou la vérité toute faite. Ce que vous nous rabâchez, tant ici que sur d’autres sites, il n’est pas utile d’avoir TOUTE sa famille en Syrie pour le savoir, la presse comme vous dites "les grands médias" moi je dis médias aux ordres, je le lis, je l’entend et le voit tous les jours avec moultes détails dans notre PAF national. Et d’ailleurs si curiosité vous prend, allez donc lire la revue de presse du réseau voltaire et vous vous apercevrez que l’ensemble des journaux européens, pour ne citer qu’eux, reprennent en cœur cette même litanie en une de leurs journaux et les mêmes photos. Comme le disait un éminent philosophe, l’idéologie dominante et celle de la classe dominante. Tous ces titres , à quelques exceptions près, sont dirigés par de grands groupent financiers ou industriels dont les lignes éditoriales n’ont rien de progressiste. Ils défendent leur pré carré, leurs intérêts et surtout leurs privilèges et leur argents.

    Bien évidemment tous les opposants ne sont pas inféodés. Mais le CNS par exemple qui est un peu ce qu’est aux libyens le CNT n’existe que par la volonté de leurs tuteurs et donneurs d’ordres que son les EU, la France, la Turquie et l’Arabie Saoudite.
    Concernant la liberté des journalistes, on peu comprendre (mais ils ont tort à mon avis) la frilosité des autorités syriennes à leur égard car même si vous ne voulez par faire de comparaison avec la Libye, dans un entretien accordé le 31 octobre 2011 à Radio Canada, le lieutenant-général Charles Bouchard, qui commanda l’Opération Unified Protector en Libye, révèle qu’une cellule d’analyse avait été installée au Quartier général de l’OTAN à Naples. Elle avait pour mission d’étudier et de comprendre ce qui se passait au sol, c’est-à-dire à la fois les mouvements de l’Armée libyenne et ceux des « rebelles ». Pour nourrir cette cellule plusieurs réseaux d’information avaient été créés. « Les renseignements venaient de beaucoup de sources, dont les médias qui étaient au sol et nous donnaient beaucoup d’informations sur les intentions et où étaient les forces terrestres ».
    Sur les groupes armés, il est maintenant de notoriété publique qu’ils existent et sévices et pas seulement des déserteurs de l’armé. Leurs exactions sont connus et reconnus. Celles des forces de l’ordre et de l’armée sont aussi connues. Les populations portent un lourd tribut comme les forces de l’ordre. Plus de 1500 morts.
    Je ne sais pas non plus si les syrien sont priés de sortir manifester , les pressions peuvent exister comme chez nous d’ailleurs lors qu’une personnalité débarque dans sa commune et que vous êtes employé communal ou que son patron exige (en douceur) que l’on assiste à sa cérémonie des vœux mais lorsque l’on voit ces dizaines de milliers de personnes chanter, danser, femmes, enfants… toute cette foule joyeuse, je me dit que l’on ne les a pas tiré par la manche pour y aller.
    Un sondage effectué par la Quatar auprès de 1000 Syriens en âge de voter comme l’on dit, même s’il faut le prendre avec précaution, semble donner aux environs de 50% au Président actuel. Alors sachons raison garder et comme je le disait dans mon précédent post, faisons en sorte que ces élections se déroulent dans les meilleures conditions et pour cela il convient :
    -que le calme revienne et que les tueries s’arrêtent des deux côtés. Personne n’est opposé aux manifestations pacifiques.
    - que l’intervention étrangère qui existe bien cesser.
    - Le processus électoral doit pouvoir s’engager comme prévu.

    • syrieux dit :

      - Non monsieur, ce n’est nullement par manque d’arguments, mais je n’ai pas à perdre mon temps à répondre à ce que des gens proches du régime syrien, qui, comme par hasard, peuvent se promener assez tranquillement en Syrie (demandez vous pourquoi), racontent. Je vous ai donc dis que la personne de l’article fait partie du réseau voltaire qui est favorable au régime syrien. Si vous voyez cela comme un manque d’argument, libre à vous.

      - Ok, médias aux ordres, ce n’est certainement pas moi qui vous contredirait, et, permettez moi de vous le dire, ce n’est pas à moi que vous l’apprendrais. Mais, je me répète, ce n’est pas ma source. Le fait qu’ils aient des biais dans la couverture des informations ne vous en dira pas plus sur la réalité du terrain, masi vous persistez à penser que vous tenez là un argument : prendre le contre pied des "médias aux ordres". Considérez mon conseil comme un conseil sincère : revoyez votre méthodologie.

      - Non, non et non! le CNS n’est pas l’équivalent du CNT, ça n’a strictement rien à voir. Vous êtes loin de la réalité, que la Turquie, la France et autres ont encouragé sa création, oui, mais il existe des différences fondamentales, entre autre : personne (à part le CNT pour le coup) n’a reconnu le CNS, le CNS connaît des querelles internes, et rien ne laisse à penser qu’il y ait des accords avec quiconque. L’impression que j’ai, et je peux me tromper, c’est qu’on a encouragé la création du CNS pour l’avoir sous la main, mais pour l’instant personne ne sait quoi en faire, car contrairement à ce que vous pensez, il n’y a pas de complot en Syrie, mais les manifestants, par leur sang et leur détermination, ont surement forcé les grandes puissances à prendre position, et ces dernières veulent -évidemment- tourner cela à leur avantage.

      - Ecoutez, ce que vous dites sur la raison plausible de l’interdiction d’entrée libre de journalistes, je l’entends, mais non seulement je considère comme vous que c’est une erreur (dans le cas où il y aurait réellement un complot, ce que je ne pense pas), mais surtout, ce n’est qu’une raison plausible. Or, admettez que vous n’en savez rien. Car il est plus probable que ce soit pour pouvoir réprimer à huis clos, comme ceci a TOUJOURS été le cas avec ce régime sans foi ni loi. Monsieur, connaissez vous au moins la nature du pouvoir des Assads? Pensez vous réellement que ceux qui sont au pouvoir ne feraient pas ce qu’on nous rapporte sur eux? La répression n’a-t-elle pas été l’UNIQUE réponse des Assads durant ces quatre dernières décennies? Répondez moi à ces questions au lieu de trouvez toutes les raisons au monde pour justifier les faits et actes du régime syrien (même si, sur le principe, j’ai compris votre argument).

      - De notoriété publique? c’est une blague j’espère. Eh bien montrez moi vos preuves, parce que si c’est le cas, autant que je le sache.
      Quant aux forces de l’ordre tués, ils le sont soit dans des combats avec des déserteurs, soit par les forces de l’ordre elle mêmes ( témoignages de soldats défectionnaires).
      J’attends donc vos éléments de preuves sur l’existence de groupes armés étrangers ou qui travaillent pour l’étranger, qui se trouve là où se trouve la contestation, qui tuent en majorité des syriens anti-régime, et que l’armée syrienne n’arrive pas à déloger après dix mois sans parler des treize services de renseignement qui n’auraient pas vu ce beau monde et leurs armes entrer, alors qu’ils savent absolument tout ou presque sur nous.
      Et pourquoi Woilid Mouallem a t il utilisé de fausses images pour nous faire croire qu’elles se passent en Syrie et "démontrer" l’existence de groupes armés "salafistes"?

      - pour les manifestations forcées, elles sont réelles, et l’invitation est faite sans aucune douceur. Les syriens forcés à manifester EN MASSE lors de la mort de Bassel Al-Assad le savent très bien. Surtout qu’on leur a collé pour la plupart une belle photo du défunt. Les étudiants le savent, certains arrivent à s’enfuir et prétexte ensuite s’être perdu dans la foule.
      C’est bien ce que je vous disais : si vous ne connaissais pas les méthodes de ce régime (et quasiment tous vos propos le montrent), je ne peux pas faire grand chose sauf vous l’expliquer, en essayer de donner des arguments (pas toujours possible)

      - Personne n’est opposé au manifestations pacifiques??
      Si! le régime syrien. Monsieur, savez vous ce qu’il en coûte de dire du mal du président en Syrie? Lisez les extraits que nous publions sur ce site du livre témoignage de Moustapha Khalifé, plus de 10 ans de prison pour avoir "insulté" la personne du président. Lisez les extraits. Et écoutez les manifestants (vidéos de cette page), qui accusent ils???? Pourquoi disent ils qu’ils manifesteront malgré les chars? Répondez moi à ces deux questions svp.

      - Que les tueries cessent, tout le monde le souhaite, mais je me répète à vous dire qu’il n’y a pas d’étrangers en Syrie et que les seuls gangs sont ceux d’AlAssad. C’ets leur façon de faire : crier au complot et réprimer. Déjà dans les années 1980, c’était un complot des sionistes (Nous publierons également des extraits sur cette période tragique pour une meilleure compréhension).

      - ET maintenant, je vous demande d’écouter une partie de la population (si vous voulez comprendre ce qui se passe), celle qui fait face aux chars et qui n’ont plus aucune confiance dans ce régime. Je vois mal comment le processus électoral aura lieu. Je vois mal comment ce régime tiendra avec une partie de la population qui n’a plus peur de manifester ses aspirations à la liberté et à la dignité. Les mensonges du régime ont créé une situation de non retour. Je vais bientôt faire une vidéo qui montrera que le régime n’a jamais répondu aux attentes du peuple : rendez vous compte, aucun syrien ne voulait de la chute du régime au début (aucun slogan, rien), c’est la répression qui a amené à cela (alors que Bachar affirme que les soldats ne tirent aucunement sur les manifestants).

  13. Rodriguez Jean dit :

    Voilà le fin mot de l’histoire, la démocratie n’est justifiable à vos yeux que lorsqu’elle sert vos objectifs. A vrai dire vous voulez tout simplement renverser l’actuel locataire de la présidence, quitte à le faire par les armes, celles de vos amis du CNS qui sont pieds et mains liés aux EU et autres autocraties du Golfe. Vous n’êtes pas favorable aux élections car trop tard dites-vous. En vérité, c’est que vous savez pertinemment bien que celle-ci seraient perdues car l’opposition est divisée entre le CNS à la botte des Étasuniens, de la Turquie.. des islamistes de tout poil qui font le coup de feu contre l’armée, la police et aussi des provocations à l’occasion des manifestations et l’opposition de l’intérieur qui ne veut surtout pas d’intervention extérieures. L’opposition est loin d’être majoritaire telle qu’elle est. Vous n’avez pas repris l’information (qui reste bien évidemment à vérifier) qu’en cas d’élections la majorité actuelle remporterait plus de 55% des voix.

    Chez nous aussi c’est très mal vu de critiquer le Président. C’est vrai, nous ne sommes pas encore emprisonnés, mais la répression est réelle, l’étau se resserre. Voir à ce sujet le procès de Xavier Mathieu qui doit s’ouvrir demain et et la condamnation de dizaine de salariés syndicalistes ou lycéens. L’un n’excuse pas l’autre, bien évidemment.

    Que des manifestants crient leur haine contre les forces de l’ordre, c’est une réaction normale surtout lorsqu’il y a des morts. Que la police et l’armée aient cette même réaction face à ses morts également, ça peu aussi se comprendre. Il faudra que vous m’expliquez comment des manifestants pacifiques en en arrivent à tuer 1500 agents de sécurité, policiers et militaires.
    Vous me répondez qu’ils sont tués par des soldats déserteurs ou qu’il se tuent entre eux. La prochaine fois vous me direz Ils sont peut être drogués ou comme ces militaires libyens, on leur a fait avaler de force du viagra. Vous me direz aussi que les deux attentats qui ont secoué Damas, 40 morts et quelques centaines de blessés, ont été perpétués par la police ou l’armée ou bien encore la police secrète. Encore des manifestants démocratique non armés.Ce genre d’argument à l’emporte pièce tend à prouver que vous n’êtes pas sérieux nom cher Syrieux. Certaines vidéos montre même des manifestants ( toujours pacifiques) décapiter et lapider des militaires ou censés l’être.

    Et encore une fois, ne parlez pas pour la population. Elle est assez grande pour parler d’elle même. Nous serons vraiment ce qu’elle pense seulement lorsque le processus électoral aura eu lieu (mais vous semblez ne pas le vouloir). A ce moment là, nous pourrons avoir une meilleure approche de ce que la population souhaite.

    Pour répondre à votre interrogation sur les groupes salafistes, djihadistes et autres qui mettent à feu et à sang l’a Syrie voici un reportage dABC:

    ABC s’est entretenu avec des Libyens liés à l’ex djihadiste Belhadj qui se sont rendus en Syrie pour « évaluer » les moyens de soutenir l’insurrection.

    Le milicien Brahim est soucieux, « Il y a un contrôle de l’armée à l’entrée de l’autoroute, » lui dit la paysanne, ce qui signifie que les routes pour sortir de Djebel Zawi sont fermées. Nous craignions quelque chose de ce genre, parce que les très rares journalistes étrangers que nous sommes, avons décidé de quitter la Syrie pour éviter de rester coincés. Mais il parait que nous arrivons un peu tard. Finalement, à la tombée de la nuit, Brahim trouve une solution. Il mobilise trois voitures qui, en roulant de nuit, s’efforcent de trouver une route alternative. Après trois heures d’attente, ils réussissent à nous faire traverser les lignes ennemies par un autre point de passage. Brahim rit, satisfait : « L’Armée Syrienne Libre a trouvé une sortie ! » dit-il.

    Le convoi nous emmène dans une ferme où nous attend un autre groupe qui va être évacué avec nous. C’est alors qu’arrive la surprise : ce sont trois Libyens qui, selon leurs propres termes, ne sont pas venus pour combattre mais pour « évaluer les besoins des frères révolutionnaires Syriens. » Les Libyens n’essayent pas de cacher leurs identités. Ce sont des hommes proches d’Abdelhakim Belhadj, actuel gouverneur militaire de Tripoli et ancien djihadiste lié autrefois à al Qaïda.

    L’un d’entre eux s’avère être une vieille connaissance des journalistes qui ont couvert la guerre en Libye : Mehdi al-Harati, ex commandant de la brigade de Tripoli qui a joué un rôle fondamental dans la prise de la capitale et le chute de Kadhafi. Le deuxième, Adem Kikli, dit travailler pour Belhadj et a passé presque une vingtaine d’années en exil au Royaume Uni. Le troisième, Fouad, semble être un garde du corps. « Nous sommes ici de notre propre initiative et à titre personnel, pas sur ordre de qui que ce soit », assure Adem. Et il souligne que Harati a renoncé publiquement à son poste à Tripoli le 11 octobre dernier. Adem affirme en outre qu’il était avec d’autres Libyens, « quelques dizaines », qui sont venus en Libye de leur propre chef pour aider les insurgés.

    Harati est, sans aucun doute, un homme d’action. Ce personnage est entré en lice en participant à la Flottille pour Gaza au printemps 2010. « J’ai été blessé pendant l’assaut contre le Mavi Marmara et je suis resté neuf jours dans une prison de Tel Aviv. » nous dit-il. En février, Harati, qui réside à Dublin et possède un passeport irlandais, a laissé femme et enfants et, avec d’autres exilés libyens en Irlande, s’est rendu en Libye. Là-bas, il a créé la brigade de Tripoli, un groupe de combattants d’élite, entraîné par des conseillers Qataris, qui ont combattu avec férocité dans la bataille finale pour la capitale.

    ABC a, de plus, constaté son passage récent dans des endroits comme Bahreïn, le Soudan et Ankara, dont on ignore les objectifs. Il y a peu, Harati a été impliqué dans un épisode étrange quand, selon ses propres dires, une bande de voleurs a pénétré à son domicile, s’emparant d’une grande quantité de bijoux et de 200 000 £ (environ 238 000 €). Harati a déclaré à la police que beaucoup d’argent lui avait été donné par un agent de la CIA pour financer la lutte de son organisation contre Kadhafi. Le combattant avait laissé ces 200 000 £ à sa femme au cas où il lui arriverait quelque chose, et avait emporté le reste en Libye.

    Pendant notre fuite vers la frontière, les Libyens nous ont donné quelques indications sur leur présence en Syrie. « Si cela ne dépendait que de nous, nous enverrions des armes aux Syriens dès demain. Nous n’en avons plus besoin », explique Harati. « mais il faudrait les faire passer par la Turquie, et les Turcs ne peuvent pas le permettre parce qu’il n’y a pas de consensus à l’intérieur de l’OTAN, » assure-t-il. À l’arrivée à la frontière, les trois Libyens disent qu’ils rentrent dans leur pays. C’est du moins ce qu’ils nous assurent.
    Daniel Iriarte

    Source
    ABC (Espagne)

    • syrieux dit :

      Monsieur, permettez moi tout d’abord de vous dire que vous ne semblez pas vouloir connaître le point de vue de ceux qui sont contre ce régime que vous défendez en dépis de tout ce qu’il a fait et qu’il fait. Je persiste à croire que vous naviguez dans une logique binaire où les positions, forcément polarisées, ne laissent de place à des points de vue complexes, plus proche de la réalité que votre perception simpliste. Par railleurs, vous ne répondez jamais à mes questions (à part une, je vais y revenir) et vous voulez à tout prix me faire dire ce que je ne dis pas; ou alors je m’exprime mal, mais dans ce cas, j’aurais aimé que vous me demandiez des préicsions plutôt que de vous précipitez dans vos conclusions :

      "Voilà le fin mot de l’histoire, la démocratie n’est justifiable à vos yeux que lorsqu’elle sert vos objectifs. A vrai dire vous voulez tout simplement renverser l’actuel locataire de la présidence, quitte à le faire par les armes, celles de vos amis du CNS qui sont pieds et mains liés aux EU et autres autocraties du Golfe. Vous n’êtes pas favorable aux élections car trop tard dites-vous."

      Non, vous n’y êtes pas du tout, et vous ne savez pas du tout ma conception de la démocratie. On peut ouvrir ce sujet et en parler si vous le souhaitez. Ceci étant, ce que j’ai dis, c’est qu’une partie de la population n’a aucune confiance en ces élections et pense qu’elles seront à l’image des élections précédentes : vous savez, là où ce cher président est élu à plus de 97%, lui le fils du père pour qui on a changé la constitution en 5 min…
      Ce que je vous ai dit, c’est un réalité que vous ne voulez pas entendre. Ces syriens à qui on a promis des réformes et envoyé les chars n’ont aucune raison de s’attendre à de véritables élections et s’attendent à une macarade de plus, comme toute les mises en scène du régime pour montrer que le peuple est avec lui. Regardez un seul discours de Bachar avec tous ces gens qui l’applaudissent ensemble, et dites moi franchement ce qu’on peut attendre de ces gens là.

      Si vous voulez connaître mon avis, je n’ai aucune confiance en ce régime. J’ai voulu croire (sans trop d’espoir à vrai dire) en un changement de l’intérieur lors de l’arivée de Bachar, par réalisme. Mais la réponse du régime lors du "printemps de Damas" a été décevant, bien que sans surprises. J’ai encore voulu y croire en 2003 avec ce qui a été appelé par certains le dilemne des démocrates, mais rien n’a eu lieu. Une question : depuis vous intéressez vous à la Syrie?

      "En vérité, c’est que vous savez pertinemment bien que celle-ci seraient perdues car l’opposition est divisée entre le CNS à la botte des Étasuniens, de la Turquie.. des islamistes de tout poil qui font le coup de feu contre l’armée, la police et aussi des provocations à l’occasion des manifestations et l’opposition de l’intérieur qui ne veut surtout pas d’intervention extérieures. L’opposition est loin d’être majoritaire telle qu’elle est."

      Je ris de vos certitudes que vous voulez, en plus, faire miennes pour ensuite sous entendre que je serais malhonnête!
      Un réferendum non truqué, je ne demande que ça. ça vous va?
      Pour le reste, vous vous répétez, je ne vais pas redonner mes réponses sur les prétendues provocations dont serait victime le pouvoir syrien.
      Sinon, sur l’opposition qui ne veut pas d’intervention extérieure et le fait qu’elle connaisse des divisions, je crois vous avoir dit la même chose plus haut. C’est la deuxième fois que vous dites des choses que je vous ai déjà écrites avec le ton de celui qui m’apprend une chose que je ne connaisse pas ou que je cherche à cacher. Je ne vois pas quel est votre but en faisant cela.

      "Vous n’avez pas repris l’information (qui reste bien évidemment à vérifier) qu’en cas d’élections la majorité actuelle remporterait plus de 55% des voix."

      A vrai dire, je n’accorde pas d’importance à ces sondages, et c’est un mathématicien qui vous parle (spécialisé, entre autre, dans les statistiques).
      D’après ce lien :
      http://www.thedohadebates.com/news/item/index.asp?n=14312
      il est dit que 55% des syriens ne souhaiteraient pas Bachar démissionne, par peur du futur, ce qui est bien différent d votre formulation : "en cas d’élections la majorité actuelle remporterait plus de 55% des voix".
      Je lis par ailleurs que le sondage a été effectué sur plus de 1000 personnes dans le monde arabe. Il faut comprendre un peu plus de 1000 (ce qu’il faut , à supposer qu’on se trouve dans l’hypothèse d’une loi gaussienne, pour avoir une erreur à plus ou moins 3% avec un risque de 5%; dans les faits, c’est tout simplement faux pour des raisons que je vuos épargne, mais les instituts de sondage continuent à faire cela pour des questions financières…)
      Est ce que le pourcentage de syrien est compris dans les 1000 personnes, à savoir, est ce que dans ces 1000 personnes, on a questionné disons 100 syriens et que les 55% de syriens annoncés sont en fait 55 personnes sur 100?
      Je ne sais pas, et je n’ai pas cherché à le savoir. Voilà pourquoi, entre autre, je n’ai pas repris cette information.

      Au fait, vu qui a commandé le sondage et vu les résultats donnés, où est donc ce complot mondial dont serait victime le régime syrien (entre autre éléments qui montre l’incohérence de ce complot, par exemple ce que rapportent certains observateurs de la ligue arabes…)

      "Chez nous aussi c’est très mal vu de critiquer le Président. C’est vrai, nous ne sommes pas encore emprisonnés, mais la répression est réelle, l’étau se resserre. Voir à ce sujet le procès de Xavier Mathieu qui doit s’ouvrir demain et et la condamnation de dizaine de salariés syndicalistes ou lycéens. L’un n’excuse pas l’autre, bien évidemment."

      L’un n’excuse pas l’autre, là dessus je vuos rejoint totalement. Pour le reste, la comparaison est hors de propos. Lisez "la Coquille", ou lisez les extraits sur ce site. J’espère qu’en France , nous n’approchions jamais du dixième de ce que la situation est en Syrie. Merci de ne pas comparer deux situations incomparables.

      "Que des manifestants crient leur haine contre les forces de l’ordre, c’est une réaction normale surtout lorsqu’il y a des morts."

      C’est surtout interdit en Syrie, et ça amène d’autres morts…

      "Que la police et l’armée aient cette même réaction face à ses morts également, ça peu aussi se comprendre. Il faudra que vous m’expliquez comment des manifestants pacifiques en en arrivent à tuer 1500 agents de sécurité, policiers et militaires.
      Vous me répondez qu’ils sont tués par des soldats déserteurs ou qu’il se tuent entre eux. La prochaine fois vous me direz Ils sont peut être drogués ou comme ces militaires libyens, on leur a fait avaler de force du viagra. "

      Pfffff. Je fatigue. Continuez à me faire dire ce que je ne dis pas. Ce que je vous ai dit, c’est ce que beaucoup de défectionnaires racontent (et pas que des militaires, des gens du régime aussi).Point.
      Vous aurez beau chercher à tourner cela en dérision, ça ne changera rien à cette réalité que vous refuser de voir parcequ’elle ne sert pas vos convictions.

      "Vous me direz aussi que les deux attentats qui ont secoué Damas, 40 morts et quelques centaines de blessés, ont été perpétués par la police ou l’armée ou bien encore la police secrète. Encore des manifestants démocratique non armés.Ce genre d’argument à l’emporte pièce tend à prouver que vous n’êtes pas sérieux nom cher Syrieux. Certaines vidéos montre même des manifestants ( toujours pacifiques) décapiter et lapider des militaires ou censés l’être."

      Je pense que les attentats sont le fait des moukhabarat, oui. Vous ne connaissez visiblement rien ou pas grand chose aux moukhabarat et ce n’est certainement pas les sites que vous fréquentez qui vous en parleront. Je trouve cela amusant, toutefois, que vous ne puissiez considérer l’hypothèse d’un coup monté des moukhabarat alors que vous vous empressez à voir des coups montés partout ailleurs! Pour le coup, c’est vous qui n’êtes pas sérieux!
      Montrez moi ces vidéos de "manifestants ( toujours pacifiques) décapiter et lapider des militaires ou censés l’être", j’attends avec impatience.

      "Et encore une fois, ne parlez pas pour la population. Elle est assez grande pour parler d’elle même."

      Excusez moi, mais c’est une phrase d’une banalité affligeante. Pourquoi ne vuolez vous pas comprendre que ce n’est pas une question d’être "assez grand" mais une question de liberté. Aujourd’hui, ceux qui s’expriment contre le régime sont réprimés, tués, et torturés. Le régime les empêche de s’exprimer.

      "Nous serons vraiment ce qu’elle pense seulement lorsque le processus électoral aura eu lieu (mais vous semblez ne pas le vouloir). A ce moment là, nous pourrons avoir une meilleure approche de ce que la population souhaite."

      A condition toutefois que le processus électoral ne soit pas truqué, une spécialité du régime syrien, avec l’organisation de manifestations de masse.
      Si ce n’est pas truqué, oui; sinon, quel intérêt?

      Enfin, pour l’article que vous m’avez copié collé (et dont j’avais lu les informations), je vous invite à le relire et à y voir qu’il n’y a pas de complot. Par ailleurs, je vous conseille de réfléchir à la séquencialité des événements. Que les mensonges du régime deviennet, en partie, réels, ne valide pas l’entiéreté de leurs mensonges.
      Là encore, vous ne connaissez pas les vices d’un régime sans foi ni loi. Ils ont déjà fait ce coup dans les années 1980 en criant à une révolte armée tout en réprimant brutalement. Finalement, une partie des FM (et une partie seulement) a fini par prendre les armes, ce qui a entrainé les massacres de Hama.
      La chronologie des événements est d’une importance primordiale.
      Surtout, je ne vois pas en quoi la présence tardive de quelques libyens prouverait tout ce que vous présentez comme étant un complot de l’étranger.
      Et en quoi cela invaliderait ce que racontent de nombreux syriens, des crimes du régime et de l répression sanguire.

      Dernier point, pourquoi accordez du crédit ces articles mais crier à la propagande dans les autres cas?

      Encore une fois, essayer de vous approcher de la réalité des faits, complexe et multiforme, et n’oubliez pas le paramètre temporel.

      PS : j’attends encore des réponses à mes questions.

  14. Rodriguez Jean dit :

    Dans ce reportage du correspondant d’Al-Manar en Syrie, des témoignages des citoyens syriens, devant des membres de la commission de la ligue, terrorisés par les gangs armés dont aucun média occidental parle.

    La vidéo est traduite en français :

    http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=44006&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

    Comment ne pas s’étonner de votre rhétorique. Vous me demander de répondre à vos questions comme le policier interrogerait un présumé coupable. Pourtant, j’essaie de vous apporter faits et argumentaires mais je pense que je ne vous convaincrais pas car dans votre cas c’est peine perdu car il y a pire sourd que celui qui ne veut rien entendre. Vous vous drapez dans vos certitudes. Vous vous alignez corps et âme sur les thèses Atlantistes les plus réactionnaires quels qu’ils soient. La défense de la démocratie n’étant, en la circonstance que le moyen d’étrangler les peuples.

    Vous êtes même près à vous allier avec les islamistes les plus retords. Mais ici nous ne sommes pas dans les mathématiques dont vous vous gaussez d’en être un des praticiens (ancien) pour mieux sans doute faire apparaître l’autre comme étant celui qui ne connaîtrait rien, mais dans la politique, ce n’est pas aussi simple. Il n’existe pas celui qui sait comme vous vous et l’autre qui ne dais rien et qui ne comprend rien. Un peu plus de modestie devrait vous faire retrouver le chemin de la raison.Mais je doute car pour écrire de telles inepties comme je vous cite: " Que les mensonges du régime deviennent, en partie, réels, ne valident pas l’entiéreté de leurs mensonges." Il faut le faire quand même, dans la même phrase dire une chose et son contraire. En début de phrase vous me dites que j’ai raison pour aussitôt conclure que ce n’est pas pour autant que ça valide (l’entiéreté) de leurs mensonge. Vous nous faîtes sans doute une équation mathématique de votre cru. Tout simplement, vous nous faites du Sarkozy à grand échelle.

    A vous lire et au fil de vos posts, autant vous avez des mots très dures pour le régime Syrien actuel (je ne suis pas un inconditionnel ce ce régime), autant vous me paraissez très réservé , le moins qu’on puisse dire sur les Islamistes, les Salafistes et autres groupes d’excité de cet acabit. Lorsque j’aborde la question Libyenne, vous me dites que ce n’est pas le sujet. Sur la démocratie, vous ne vous engager pas. Et comme vous me dites : "A condition toutefois que le processus électoral ne soit pas truqué, une spécialité du régime syrien, avec l’organisation de manifestations de masse.
    Si ce n’est pas truqué, oui; sinon, quel intérêt?"
    Avouez que nous ne pouvons qu’être très suspect sur votre engagement démocratique. Seriez-vous un de ces islamiques fréquentables?

    Je n’ai jamais dit que des syriens ne subissaient pas l’autoritarisme et les crimes du régime. Ce que je dis c’est qu’au regard de la situation politique:
    - l’actuel président est incontournable pour protéger tous les syriens d’une intervention étrangère et l’installation par la force des islamistes et autres frères musulmans (dont on connais leur répugnance de la démocratie et de la femme en général) et de plus ils roulent pour les américains et leurs alliés (Turques, Français, Anglais, Israéliens) et les Émirats. Ces derniers n’étant pas non un exemple de démocratie.
    - Compte tenu de la situation géopolitique et tant que la Syrie aura le soutien de la Russie, de la Chine, des BRIC, de l’Iran…il y a peu de chance que votre coup d’état islamiste (car, je vous le répète, les démocrates, malheureusement ne pèsent pas lourd, d’autant que les EU on fait le choix des Islamistes) se réalise.
    - la dernière raison (et la plus importante à nom avis) c’est que dans sa grande majorité, les Syriens, (au regard du nombre de manifestants réciproques . Pour l’instant c’est le seul moyen de savoir ce que l’opinion publique pense) mêmes ceux qui sont opposés au gouvernement actuel, ne veulent pas de guerre civile. Et de ce point de vue, ils ont raison. Car rien ne serait plus terrible qu’une guerre civile. On l’a vu et on le voit encore partout ou les européens ont voulu apporter (intervenir) pour imposer leur système de "démercratie": je ne cite que quelques pays, Libye (on parle de 50 à 70 milles morts dont de très nombreux civils), l’Iraq, Côte d’Ivoire…

    Pour les autres vidéos, j’essaie de les retrouver sur le net et les mettrais sur cette page. Si je me rappelle bien, l’ une d’elles nous montrait (des démocrates non armés) qui balançaient des cadavres mutilés sur un pont de l’Oronte.

    • syrieux dit :

      Que votre ton est déplaisant! Bon,

      "Dans ce reportage du correspondant d’Al-Manar en Syrie, des témoignages des citoyens syriens, devant des membres de la commission de la ligue, terrorisés par les gangs armés dont aucun média occidental parle.

      La vidéo est traduite en français :

      http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=44006&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1"

      Je suppose que la traduction est pour les lecteurs non arabophones.
      Evidemment, il ne vous ai pas venu à l’esprit que Almanar est la chaîne du Hezbollah, allié du pouvoir damascène, vous qui, à raison, vous rappelerez toujours des propriétaires des "médias aux ordres"! Il ne vous ai pas venu à l’esprit que ces témoignages pouvaient être une manipulation supplémentaire des moukhabarats, dont vous ne connaissez vraisemblablement rien des méthodes.
      Enfin, des hommes armés, il y en à Homs, ceux de l’ALS, ce que je vous répète depuis le début, et des accrochages, il y en a également. Il y a aussi eu des menaces contre ceux qui étaient suspectés d’être des indics pour les moukhabarat. De là à vouloir nous faire croire que des gangs armés sont pris à parti pour le simple fait d’être avec Bachar, c’est de la propagande pure.

      Et pour la dernière fois, pourquoi acceptez vous ces témoignages et refusez vous les autres?? Parce que ces derniers passent dans les "médias aux ordres" alors que les premiers passent sur Almanar (qui est un média aux ordres du Hezbollah). Pourtant je mets des témoignages que l’on récupère sur Youtube… ah oui, ils sonnent trop "atlantiste" à votre oreille.

      "Comment ne pas s’étonner de votre rhétorique. Vous me demander de répondre à vos questions comme le policier interrogerait un présumé coupable."

      Si vous le prenez comme ça, je n’y peux rien, et je laisse aux lecteurs le soin de juger d’eux même si mes questions portaient en elles le ton d’un policier qui interrogerait un présumé coupable. Heureusement que vous ne vivez pas en Syrie… vous auriez vu ce que c’est que de se faire interroger par des moukhabarat.

      "Pourtant, j’essaie de vous apporter faits et argumentaires mais je pense que je ne vous convaincrais pas car dans votre cas c’est peine perdu car il y a pire sourd que celui qui ne veut rien entendre."

      Bon là vous êtes tout de même de mauvaise foi. J’ai tenté de répondre à toutes vos questions, méthodiquement, en passant outre votre ton parfois désagréable, en vuos donnant mes arguments et mon point de vue (qui est celui de beaucoup de syriens). Vous ne répondez pas à mes questions sous un faux prétexte et passez d’un sujet à un autre, comme bon vous semble. S’il y a un sourd ici qui excelle dans l’art du monologue et de l’accusation, c’est bien vous.

      "Vous vous drapez dans vos certitudes. Vous vous alignez corps et âme sur les thèses Atlantistes les plus réactionnaires quels qu’ils soient. La défense de la démocratie n’étant, en la circonstance que le moyen d’étrangler les peuples."

      Pffff. Pathétique. Je ne vais pas me répéter 1000 fois, si vous ne voulez pas comprendre, je n’y peux rien.
      Vous voulez quoi? Que je vous dise que vous vous alignez sur les thèses des dictateurs? Non, parce que je vous ai entendu lorsque vous avez dit ne pas être un défenseur du régime syrien. Là encore, le sourd, ce n’est pas moi.

      "Vous êtes même près à vous allier avec les islamistes les plus retords. Mais ici nous ne sommes pas dans les mathématiques dont vous vous gaussez d’en être un des praticiens (ancien) pour mieux sans doute faire apparaître l’autre comme étant celui qui ne connaîtrait rien, mais dans la politique, ce n’est pas aussi simple. Il n’existe pas celui qui sait comme vous vous et l’autre qui ne dais rien et qui ne comprend rien. Un peu plus de modestie devrait vous faire retrouver le chemin de la raison."

      Là encore, vous ne m’écoutez pas, puis vous continuez à me mettre dans vos cases qui arrangent votre "argumentaire".
      Je ne vous ai pas parlé de mathématiques avant de parler de sondage et donc de statistiques, et de la raison pour laquelle je n’accorde pas beaucoup de crédit aux sondages. Votre commentaire est tout simplement hors sujet, surtout que vous me dite que "dans la politique, ce n’est pas aussi simple"! Là aussi, vous êtes de mauvaise foi, j’ai parlé statistiques pour le sondage, pas pour la politique.
      Ce n’est pas aussi simple, c’est ce que je me tue à vous dire, alors que pour vous, ce qui est dans les "médias aux ordres" est faux et donc ce que dis le régime syrien est vrai!
      Pour vous, s’il y a des hommes armés, vous vous empressez de conclure que ce sont des gangs armés salafistes financés par l’étranger!
      Pour vous, la présence d’hommes armés vous amène à nier l’existence de manifestants pacifiques, alors que l’un n’empêche pas l’autre!

      "Mais je doute car pour écrire de telles inepties comme je vous cite: ” Que les mensonges du régime deviennent, en partie, réels, ne valident pas l’entiéreté de leurs mensonges.” Il faut le faire quand même, dans la même phrase dire une chose et son contraire. En début de phrase vous me dites que j’ai raison pour aussitôt conclure que ce n’est pas pour autant que ça valide (l’entiéreté) de leurs mensonge. Vous nous faîtes sans doute une équation mathématique de votre cru. Tout simplement, vous nous faites du Sarkozy à grand échelle."

      J’avoue, j’ai ris! Je vais vous l’expliquer plus simplement, en éspérant que vous comprendrez :

      - au début : le régime nient les manifestations pacifiques et dit que la Syrie est victime d’un complot, que les manifestants sont payés pour descendre dans les rues, qu’il y a des gangs armés salafisto-sionistes payé par l’étranger chargés de créer le chaos.
      Rien de tout ça n’existe, c’est l’armée et les chabihas qui se chargent de réprimer violemment les manifestants.
      Pas de complot, pas de gangs armés.

      - ensuite, les manifestations pacifiques continuent, et la répression augmente pour mettre un terme aux révoltes. Parralélement, des soldats de l’armée font défections soit parce qu’ils ne veulent pas rester dans une armée qui tire sur le peuple, soit parce qu’ils ne veulent pas obéir à ces ordres.
      Toujours pas de complot, toujours pas de gangs armés.

      - Une partie des défectionnaires choisit alors de protéger les manifestants et, parfois, de mener des attaques contre l’armée régulière. Il y a aussi des civils, très peu, qui ont choisit de rejoindre ces soldats.
      Pas de complot, mais des hommes armés qui font face aux forces de l’ordre.

      - La situation allant en empirant, les grandes puissances qui ne souhaitaient pas intervenir, commence à prendre position pour tirer profit de ces révoltes.
      Un semblant de complot, des hommes armés.

      Donc, monsieur, que les mensonges du régime deviennent, en partie, réels (c’était des mensonges, la tournure des événements en a fait APRES une réalité) ne valident pas l’entiéreté de leur mensonge, à savoir que les hommes armés qui existent AUJOURD’HUI bel et bien ne sont pas pour autant des gangs armés salafisto sionistes qui oeuvrent dans le cadre d’un complot mondial. Au contraire, c’est des hommes qui refusent de participer aux crimes du régime et ont choisit la voie de la résistance.

      J’espères que c’est plus clair!!

      "A vous lire et au fil de vos posts, autant vous avez des mots très dures pour le régime Syrien actuel (je ne suis pas un inconditionnel ce ce régime), autant vous me paraissez très réservé , le moins qu’on puisse dire sur les Islamistes, les Salafistes et autres groupes d’excité de cet acabit."

      Là encore, c’est de la mauvaise foi.
      Je suis très dur contre le régime syrien actuel, et probablement pas assez dur vu ce qu’il est, un des pires qui soit.
      En revanche, je vous ai dit qu’il n’y avait pas d’islamistes, ni de salafistes. Donc je ne vois pas comment je peux être reservé sur des groupes dont je nie l’existence en Syrie! Et puis franchement, la majorité de ceux qui me parlent de salafistes ne savent même pas de quoi ils parlent, je ne dis pas que vous en faites partie, peut être connaissez vous ce qu’on appelle le salafisme, de toute façon, ce n’est pas le sujet, vu qu’il n’y en a pas.

      "Lorsque j’aborde la question Libyenne, vous me dites que ce n’est pas le sujet."
      Oui, ce n’est pas le sujet. La Libye n’est pas la Syrie, même le régime syrien le répéte sans cesse!

      "Sur la démocratie, vous ne vous engager pas."

      Toujours de la mauvaise foi! Ou alors votre surdité. Je colle ce que je vous ai dis plus haut :

      "Non, vous n’y êtes pas du tout, et vous ne savez pas du tout ma conception de la démocratie. On peut ouvrir ce sujet et en parler si vous le souhaitez.Ceci étant, ce que j’ai dis, c’est qu’une partie de la population n’a aucune confiance en ces élections et pense qu’elles seront à l’image des élections précédentes : vous savez, là où ce cher président est élu à plus de 97%, lui le fils du père pour qui on a changé la constitution en 5 min…"

      Je vous ai dis que ce qui compte de comprendre, c’est l’absence de confiance d’une partie du peuple (vous savez, à cause des chars de Bachar…), donc ce que je pense de la démocratie (et surtout ce que vous pensiez de ma conception de la démocratie!) n’est pas importante. Je vous ai en revanche dis qu’on pouvais en parler, il suffisait de poser la question plutôt que de conclure sur mon non engagement!

      "Et comme vous me dites : “A condition toutefois que le processus électoral ne soit pas truqué, une spécialité du régime syrien, avec l’organisation de manifestations de masse.
      Si ce n’est pas truqué, oui; sinon, quel intérêt?”
      Avouez que nous ne pouvons qu’être très suspect sur votre engagement démocratique. Seriez-vous un de ces islamiques fréquentables?"

      Ah oui! Vous êtes très fort! Parce que je demande que les élections ne soient pas truqués comme c’est le cas depuis 40 ans, c’est moi qui suis suspect!!
      Vraiment Pitoyable.
      Et bien sûr, on sous entend l’étiquette de l’islamiste!
      Ecoutez, et écoutez moi bien, le souhait des syriens qui descendent dans la rue n’est pas la démocratie en tant que telle, mais la justice la dignité, et la liberté, trois mots au sens très profond pour qui a connu les moukhabarat. Pour de multiples raisons qu’il serait un peu long d’évoquer, les syriens voient en la démocratie le moyen d’y arriver, une démocratie non collé sur le modèle occidentale par ailleurs.

      "Je n’ai jamais dit que des syriens ne subissaient pas l’autoritarisme et les crimes du régime."

      Oui, ça je l’ai entendu, et je n’ai pas dis que vous disiez le contraire (à l’inverse de ce que vous faites systématiquement). Si je parle des crimes du régime dans mes commentaires, c’est pour dire que c’est ce qui motive ceux qui osent descendre dans les rues en dépis des dangers; c’est une clef de compréhension essentiel, que vous ne vuolez pas voir, sans la nier.

      "Ce que je dis c’est qu’au regard de la situation politique:
      - l’actuel président est incontournable pour protéger tous les syriens d’une intervention étrangère et l’installation par la force des islamistes et autres frères musulmans (dont on connais leur répugnance de la démocratie et de la femme en général) et de plus ils roulent pour les américains et leurs alliés (Turques, Français, Anglais, Israéliens) et les Émirats. Ces derniers n’étant pas non un exemple de démocratie."

      Donc vous décidez pour le peuple syrien en qualifiant Bachar d’incontournable. Soit.
      Outre le fait que je ne partage évidemment pas vos projections pour ce que serait l’avenir de la Syrie sans Bachar, vous feriez mieux de réfléchir à comment sortir de cet état de dictature total sans tomber dans le piège d’une intervention étrangère, ça serait plus constructif que d’opter pour le statut quo sous prétexte que la peste serait pire que le choléra. Et puis, cela serait plus audible pour les syriens contestataires plutôt que de leur répéter un discours qu’ils entendent depuis 40 ans et surlequel le régime justifie tous ses crimes et torture. Parce que, excusez moi, mais ce que je pense ou ce que vuos pensez, l’ALS et les manifestants, ils s’en moquent un peu!

      Au fait, je vois que vous ne connaissez pas grand chose aux frères musulmans, avec les deux stéréotypes que vous venez de mettre. Je vais être plus précis, des frères musulmans syriens. Et avant de vous voir me coller cette étiquette, je le dis clairement: je ne suis pas un FM mais j’ai un respect pour ceux qui ont été torturé dans la terrible prison de Palmyre, ou tout autre prison syrienne, qu’il soit frère musulman ou pas, qu’il soit musulman ou non.
      Pour le reste, je les écoute, je les critique, j’essaie de comprendre leur positionnement, je me pose des questions… comme je le fais avec n’importe quel parti. Les fantasmes sur les frères musulmans, avec quelqu’un d’autre svp.
      Je note que vous êtes prêt à fermer les yeux sur les agissements du régime syrien (que vous ne niez pas, j’ai bien compris, mais enmesurez vous la cruauté?) mais que vous êtes absolument contre les FM sur la base de ce qu’ils n’ont pas encore fait mais qu’ils feraient potentiellement (sûrement me direz vous). Ce n’est pas ma façon de faire.

      "- Compte tenu de la situation géopolitique et tant que la Syrie aura le soutien de la Russie, de la Chine, des BRIC, de l’Iran…il y a peu de chance que votre coup d’état islamiste (car, je vous le répète, les démocrates, malheureusement ne pèsent pas lourd, d’autant que les EU on fait le choix des Islamistes) se réalise."

      Coup d’état islamiste… vous êtes fatiguant.
      Burhan Ghalioun est un islamiste?
      Et puis, je vais, pendant un court instant, aller dans votre sens :
      c’est les FM qui ont fait alliance avec les grandes puissances (je n’y crois pas, je répéte). N’est ce pas en grande partie le régime qui pousse à ce genre d’allaince après les tortures terribles qu’il a infligé aux FM? Après la loi qui condamne à mort la simple appartenance à cette confrérie? Après la main tendue des FM à Bachar pour repartir de zéro et qu’ils (FM) puissent entrer enfin au pays après avoir reconnu leurs torts dans les événements des années 80 (et avoir demandé au régime de faire de même, mais ce dernier s’y est toujours refusé)?

      Bon, maintenant, je n’y crois pas plus que ça, et de toute façon, les FM n’ont pas de soutien populaire, pour des raisons évidentes. Personne en Syrie n’acceptera une nouvelle dictature, ni des FM,ni d’autres.

      "- la dernière raison (et la plus importante à nom avis) c’est que dans sa grande majorité, les Syriens, (au regard du nombre de manifestants réciproques . Pour l’instant c’est le seul moyen de savoir ce que l’opinion publique pense) mêmes ceux qui sont opposés au gouvernement actuel, ne veulent pas de guerre civile. Et de ce point de vue, ils ont raison. Car rien ne serait plus terrible qu’une guerre civile. On l’a vu et on le voit encore partout ou les européens ont voulu apporter (intervenir) pour imposer leur système de “démercratie”: je ne cite que quelques pays, Libye (on parle de 50 à 70 milles morts dont de très nombreux civils), l’Iraq, Côte d’Ivoire…"

      Attendez, otez moi d’un doute, vous pensez que je suis pour une intervention étrangère? Parce que vous dites que même ceux qui sont opposés au régime n’en veulent pas, donc je ne vous suis plus.
      Pour le reste de votre bout de commentaire, je suis d’accord. Mais en quoi cela voudrait il dire que le statu quo est la seule solution?

      "Pour les autres vidéos, j’essaie de les retrouver sur le net et les mettrais sur cette page. Si je me rappelle bien, l’ une d’elles nous montrait (des démocrates non armés) qui balançaient des cadavres mutilés sur un pont de l’Oronte."

      Oui, je connais cette vidéo, je peux vous la mettre si vous ne la retrouvez pas. Le seul soucis, c’est que cette terrible vidéo, où des cadavres sont jetés du pont sur fond de cris "Allah Akbar", ressemble fort à de la propagande. Rien de plus simple que de se filmer en se faisant passer pour ceux que l’on est pas.
      Qui sont les hommes tués, qui sont les criminels, pourquoi, dans quelles circonstances? La vidéo ne nous apprendra rien de tout ça. Il n’y a donc rien à conclure de ces vidéos. Encore une fois, c’est dans les méthodes des moukhabarats. L’homme qui s’est infiltré pour crier "les alaouites au tombeau, les chrétiens à Beyrouth" était un alaouite! Les images du Liban que Walid Mouallemen a voulu faire passer pour des images de gangs armés salafistes et infiltrés en Syrie sont une autre preuve de leur mensonges.
      Pourquoi n’êtes vous pas aussi méfiant dans ces cas???

  15. Rodriguez Jean dit :

    Article paru dans info Syrie de ce jour. J’y ai apporté quelques rajouts en MAJUSCULE.

    Assied-toi au bord de l’oued et tu verras passer le corps de tes ennemis… qui se seront préalablement entretués ! Le torchon brûle entre le Conseil national syrien et Rami Abdel Rahmane ( EN LIEN TRÈS ETROIT AVEC LE FOREIGN OFFICE ET SANS DOUTE AVEC D’AUTRES OFFICINES DE RENSEIGNEMENT OCCIDENTAUX) et , patron de l’Observatoire syrien des droits de l’homme. Une émanation du CNS, la « Commission générale de la Révolution syrienne », vient d’annoncer qu’elle cessait toute coopération avec R.A. Rahmane de son vrai nom, semble-t-il, Oussama (ouille !) Ali Suleiman (MILITANT DES FRERES MUSULMANS). Le bureau du CGRS accuse le patron de l’OSDH d’avoir porté préjudice au CNS et d’une manière générale aux « diverses organisations de la révolution syrienne à l’étranger .

    Sensationnel : le CNS accuse l’OSDH de bidonnage statistique !

    Mais quelle peut bien être la nature du préjudice porté à la « révolution » DEMOCRATIQUE ET NON ARMEE syrienne par son comptable et propagandiste attitré depuis des mois ? Eh bien, d’abord Rami Abdel Rahmane et un de ses complices nommé Haytham Manna auraient, assure le bureau du CGRS, tenté de « délégitimer » le CNS/CGRS au profit de l’ »Organe de la coordination nationale« , un bidule oppositionnel émanant semble-t-il des Comités locaux de coordination, qui regroupe en Syrie les informateurs de l’OSDH et lanceurs de manifestations.

    En plus, et les lecteurs d’Infosyrie apprécieront cette accusation du CGRS à sa juste valeur, l’OSDH aurait « manipulé » le nombre des tués, et bidonné leur identité ! Mais alors, quid des 5 000 et quelques victimes de la répression bachariste homologués par les comptables partisans de l’OSDH, estimation reprise par toute la presse d’Occident et jusqu’à l’ONU ? SANS OUBLIE L’ANIMATEUR DE CE SITE.

    Rami Abdel Rahmane – pardon, Oussama Ali Suleiman – truqueur, falsificateur, manipulateur ? Mais que vont dire Arte, France 2, I-Télé, L’Express, Le Monde, Libération quand ils vont apprendre cette terrible nouvelle, émanant des plus hautes instances de l’opposition officielle et agrée à Bachar al-Assad ?!

    Un règlement de comptes turco-français ?

    Burhan Ghalion et son protecteur Juppé : des victimes collatérales et tardives du génocide arménien ?

    Au-delà de la satisfaction de voir le n°1 de la désinformation sur la Syrie désavoué et dénoncé par ses propres alliés politiques, au-delà de l’ironie qui voit le CNS rejoindre (sur ce point) avec retard Infosyrie, on ne peut que constater que la crise se précise au sein de l’opposition radicale syrienne, crise dont cette affaire Rami Abdel Rahmane est une péripétie aussi spectaculaire qu’inattendue. Certes, on savait depuis quelque temps les tensions opposant les CLC présents pour partie en Syrie – et donc l’OSDH – au CNS exilé en Turquie. Il nous est difficile de bien cerner les forces qui s’opposent dans ce conflit – quel cheval jouent, par exemple, les Frères musulmans ? En tout cas, tout cela sent la recomposition, sinon la décomposition.

    Proposons néanmoins une piste : cette brouille entre ces deux factions de l’opposition radicale pourrait être une mesure de rétorsion du gouvernement Erdogan contre Sarkozy qui, à l’approche des élections, a réactivé la question de la reconnaissance du génocide arménien : or le président du CNS, Burhan Ghalioun, vit en France et est un protégé d’Alain Juppé. Du coup, Erdogan, qui contrôle déjà l’état-major – sinon les troupes – de l’ASL aurait décidé dde jouer les CLC et la « Coordination nationale » contre la structure CNS. Ce n’est qu’une hypothèse, mais elle nous parait assez plausible pour que nous osions la formuler ici !

    En tout cas, si la scission se confirme, c’est un tournant dans la crise, ou au moins dans l’histoire de l’opposition radicale syrienne. En prenant les choses d’un peu plus haut, tout cela nous semble être la rançon de l’échec politique de cette opposition radicale, exilée, maximaliste, voire terroriste – au fait, de quel côté va pencher l’ASL dans ce combat de titans démocrates ? – tiraillée entre laïcs et fondamentalistes, entre Euro-américains et Turcs et totalement incapable d’attirer à elle un seuil critique de Syriens. Et si l’opposition syrienne était le premier atout de Bachar al-Assad ?

  16. Rodriguez Jean dit :

    En ce vendredi, les manifestants non armés font encore parler d’eux. http://youtu.be/su-QujkqSzU

    Par avance, je dirai que plus l’opposition retrouve dans l’impasse, plus ses éléments extrémistes, liés aux frères musulmans et aux groupes islamistes (formés et entretenus par par l’axe EU, Turquie, France, Angleterre et les Émirats), plus les observateurs de la ligue arabe font leur travail et essaient de faire la part des choses, plus on assiste à une augmentation de la violence aveugle et criminelles.

  17. jan dit :

    Un journaliste français vient d’être tué par un obus tiré par les salafistes . Le Quai d’Orsay tout en reconnaissant l’origine du tir en tiens le régime pour responsable … Écœurant !

    • syrieux dit :

      Jan, quels sont les preuves de ce que vous affirmez??????
      Salafistes? Un peu plus de rigueur s’il vous plait.

      Et, au moins, essayez de comprendre sans biais ce qu’il s’est passé.

  18. jan dit :

    Au temps pour moi, peut-être pas des salafistes mais des mercenaires otanesques

    • syrieux dit :

      Mercenaires otanesques, mais bien sûr.
      Quel dommage de répéter comme ça la propagande du régime, et de ne pas voit qu’il y a des hommes qui ont refusé de répondre aux ordres de tirer sur des civils. Vous avez raison, le régime syrien ne peut donner lieu à des défections, il est quasi parfait…

      • jan dit :

        Non, je ne suis pas sensible à la "propagande " du régime, je me souviens juste de ce que j’ai lu, vu, entendu à propos de la Libye (qui malheureusement pour elle n’ avais Tartous)

      • syrieux dit :

        Vous n’y êtes pas sensible? Pourtant tout ce que vous dites émane de celle ci! Même le vocabulaire pour l’exprimer. Vous m’avez même soutenu que le régime n’était pas à majorité alaouite avec leur argument connu qui consiste à sortir quelques figures non alaouites.

        Sinon, la Syrie n’est pas la Libye. Je ne comprends pas le rapport qui est fait en dépis des différences flagrantes. Par ailleurs, je pense avoir lu à peu près comme tout le monde, et beaucoup de points ne sont pas clairs; mais bon, je ne connais pas très bien ce sujet.

  19. jan dit :

    Zahira est un bastion alaouite qui a été visé à plusieurs reprises dans le passé par des manifestants, selon Mohammed Ballout, qui s’est rendu à plusieurs reprises ces derniers mois en Syrie. Pour lui, le doute n’est guère permis: «Sauf à imaginer que le régime tire sur ses propres partisans, les roquettes ont été lancées à partir de zones rebelles, elles visaient des pro-Bachar», dit-il. Faute de connaître tous les détails de l’attaque, France 2 se refusait mercredi soir à dresser des conclusions sur les auteurs de ces tirs meurtriers.

    • syrieux dit :

      Je peux vous citer d’autres personnes pour qui il n’y a aucun doute que cela est une n-ième tentative de manipulation du régime.

      Vous souvenez vous des événements en Algérie?

      • jan dit :

        8 Mai 1945 ?

      • syrieux dit :

        J’avais plutôt en tête les attentats commis par le pouvoir et qui étaient mis sur le compte de l’opposition.

      • jan dit :

        Plus compliqué que ce que vous voulez bien en dire .
        Oui certain secteur du pouvoir Algérien ont eu une attitude trouble à l’époque, mais de là à mettre toutes les exactions sur le compte de l’état algérien, il y a un pas que vous franchisez allègrement .
        Les dirigeants du FIS passaient leurs temps à l’ambassade US (sauf le Vendredi) sous l’œil bienveillant des trotsko-lambertistes et du Vatican .

      • syrieux dit :

        Euh, je n’ai jamais dit que toutes les exactions sont à mettre sur le dos de l’état!!! Donc je ne franchis aucun pas.
        Je parlais de celles qui existent et de la manipulation qu’il y a eu pour vous rappelez que ça existe. Parce que vous, en revanche, vous avez des certitudes que je n’ai pas. Et en plus vous parlez de salafistes, de mercenaires otanesques, mais dites moi d’où vous vienne vos infos, parce que j’aimerais bien en savoir plus moi!!

        Vous citez Mohamed Ballout, et vous ne savez pas qu’il est lié aux moukhabarat syriens, que peut on attendre de lui?

        Bref.

  20. jan dit :

    Dans un communiqué, le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, affirme qu’"il appartient aux autorités syriennes d’assurer la sécurité des journalistes internationaux sur leur territoire et de protéger cette liberté fondamentale qu’est la liberté d’information".

    Quelle hypocrisie !

  21. jan dit :

    Bon, je me suis gouré ce ne sont pas les Salafistes mais nos braves soldats démocrates de l’ALS

    Gilles Jacquier, reporter de guerre travaillant pour France 2 (Envoyé spécial), entré de sa propre initiative en Syrie pour couvrir les événements qui déstabilisent le pays, est mort aujourd’hui à Homs, sous le feu des roquettes de l’« Armée syrienne libre ». Cette attaque a causé la mort de huit personnes et en a blessé 25 autres, dont aucune ne portait d’arme d’après nos sources. La veille, le reporter avait quitté le voyage de presse organisé à sa demande, arguant qu’il n’était pas interréssé par les rencontres avec des leaders politiques et religieux qu’on lui proposait. Il avait loué un véhicule privé pour se déplacer à sa guise et relevé de toute responsabilité les personnes qui l’avaient aidé à obternir un visa. Au moment des faits, le journaliste décédé se trouvait avec des confrères français et belges à proximité d’une manifestation pro-gouvernementale. Une première roquette, tirée par un lance-roquettes portatif, a frappé les manifestants, tuant huit personnes. Après avoir évalué la situation en montant sur une terrasse, M. Jacquier et son cadreur se sont approchés des cadavres pour les filmer, lorsqu’une seconde roquette s’est abattue à proximité, tuant le reporter français et blessant sérieusement son confrère.

    Ce drame nous rappelle que le peuple syrien est confronté à des groupes armés faisant feu de manière indiscriminée sur des personnes non armées dans les rues de certaines villes du pays. Il s’agit d’une guerre non-conventionnelle et en aucun cas de répression musclée de « manifestations pacifiques », comme ont pu le constater les observateurs de la Ligue arabe. M. Jacquier et ses confrères avaient un rendez-vous avec des membres de l’opposition armée et s’estimaient donc protégés par elle, mais les journalistes n’étaient pas encore entrés dans le quartier qu’ils contrôlent et se trouvaient donc dans la partie qu’ils attaquent de manière indiscriminée. Intoxiqués par la propagande atlantiste, et ayant refusé d’écouter les témoignages des victimes précédentes, ils ont mal évalué la situation et se sont inutilement exposés. Peu de temps après la tuerie, l’ « Observatoire syrien des droits de l’homme », l’organe de propagande des gangs armés basé à Londres, a prétendu que le groupe de journalistes avait été la cible d’"obus de mortier", faisant planer un doute sur l’origine des tirs car l’armée n’a pas recours aux lance-roquettes. Cependant les images tournées sur place peu de temps après l’attaque et diffusées par la télévision syrienne montrent clairement l’impact d’une roquette sur le trottoir (et non pas un cratère d’obus) tandis que les victimes sont évacuées, ainsi que les ailerons de la roquette récupérés par les habitants du quartier. Le Réseau Voltaire présente ses condoléances à la famille et aux collègues de M. Jacquier.
    Arthur Lepic

  22. jan dit :

    Et quant à la votre de proximité ?

    • syrieux dit :

      Je suis proche de ma famille et mes amis, notamment à Homs.
      Un simple citoyen syrien en somme, n’en déplaise à tous ceux qui veulent voir en moi, au choix, un sioniste, un frère musulman, un traître, un opposant lié à la CIA, ou un terroriste.

      Gageons que si j’étais proBachar, vous auriez tout de suite accepté mes idées.

  23. Rodriguez Jean dit :

    Vous n’êtes qu’un simple citoyen, dites-vous, étant proche de votre famille. Heureux de le savoir, monsieur syrieux. A vrai dire on s’en fou un peu. pour ma part, je ne suis pas très bien avec ma belle mère…. et mon chien m’embête un peu. Ce n’est pas du tout le sujet.

    On avais ben compris que vous étiez anti Bachar. On avait également compris aussi que vous vous faisiez le porte parole de la pensée unique, que vous véhiculiez les mêmes thèses (vous, vous diriez propagande) que celles des frères musulman, de l’ALS, des USA…..et de tous les états inféodés et peu ou prou serviteurs de l’impérialisme étasunien.

    Si vous condamnez la violence d’état comme moi, j’attends que vous condamniez avec la même force celle perpétuée par les groupes salafistes et les Frères musulmans cooptés, soutenus, formés, alimentés en armes et argents…par les pays de l’OTAN, la Turquie, les Émirats….Allez-vous enfin reconnaître qu’elle existe ?

    Le reporter de France 2, d’après de nombreuses informations concordantes dont des journalistes restés sur place, semble bien ( mais attendons effectivement les conclusions de l’enquête mais l’on sait déjà qu’il n’y aura pas d’autopsie car elle n’a pu avoir lieu sur place par la précipitation de la France à rapatrier le corps) avoir été tué par un tir provenant (de manifestants pacifiques comme vous diriez monsieur syrieux, là en fait les manifestants pacifiques étaient des pro Bachar,. Il y aurait eu 6 morts et qq dizaines de bléssés)) en fait des groupes anti Barchar qui dans certains quartiers de Hama sèment le malheur et la peur. Il faut être un Jupé, Sarkosy ou un syrieux pour n’avoir aucun doute sur les responsables de cette action meurtrière: Barchar !

    • syrieux dit :

      Votre message est tout simplement incroyable! Un mélange de n’importe quoi et de sous entendus délirants. Je vais répondre méthodiquement, en espérant, pour une fois, être entendu.

      "Vous n’êtes qu’un simple citoyen, dites-vous, étant proche de votre famille. Heureux de le savoir, monsieur syrieux. A vrai dire on s’en fou un peu. pour ma part, je ne suis pas très bien avec ma belle mère…. et mon chien m’embête un peu. Ce n’est pas du tout le sujet."

      Absolument, ce n’est pas le sujet, et il ne vous aura pas manqué que je répondais à Jan. J’essaie de m’effacer pour, en priorité, donner la parole aux manifestants anti-Bachar. Ce n’est toute de même pas de ma faute si on veut ignorez ces syriens, et qu’on essaie de me décrédibilisez au lieu d’avancez et de répondre aux arguments!!

      "On avais ben compris que vous étiez anti Bachar. On avait également compris aussi que vous vous faisiez le porte parole de la pensée unique, que vous véhiculiez les mêmes thèses (vous, vous diriez propagande) que celles des frères musulman, de l’ALS, des USA…..et de tous les états inféodés et peu ou prou serviteurs de l’impérialisme étasunien."

      anti-Bachar, je ne le cache pas, je le revendique, donc je suis heureux que vous l’ayez compris. Le porte parole de la pensée unique, c’est ce que vous aimeriez bien, toujours ces classifications pour servir votre argumentation basé sur une vision binaire.
      Je véhicule le point de vue des manifestants syriens anti-Bachar qui racontent une histoire totalement différente de ce que vous pensez. Voyez, ce n’est pas TF1 ni CNN. De la matière première en quelque sorte, que je mets à disposition.
      Vous acceptez la thèse du régime, qui prend la thèse du complot comme une couverture pour ses crimes, comme il l’a TOUJOURS fait avant, rien de nouveau pour les syriens en fait.
      Pour autant, je ne suis pas naïfs, je sais ce que représente le MO et les intérêts que peuvent avoir les grandes puissances dans cette révolution. Ceci n’excusant pas les crimes du régimes et ne faisant pas des mensonges de ce dernier des vérités.

      "Si vous condamnez la violence d’état comme moi, j’attends que vous condamniez avec la même force celle perpétuée par les groupes salafistes et les Frères musulmans cooptés, soutenus, formés, alimentés en armes et argents…par les pays de l’OTAN, la Turquie, les Émirats….Allez-vous enfin reconnaître qu’elle existe ?"
      Donnez moi les preuves de ces groupes "salafistes" et des "frères musulmans"!!!
      Mais avant cela, donnez moi les preuves des gangs armés!
      Ce que je sais, c’est qu’il y a des défectionnaires de l’armée. Ils ont été rejoints par des civils, et sûrement quelques étrangers qui n’acceptent pas de rester sans rien faire. Mais de là à valider la thèse du régime…
      Et je vais vous faire un aveu, je suis fatigué de cette diabolisation des FM. Tout le monde en parle, très peu savent qui ils sont. Je n’ai pas à les condamner juste pour faire plaisir à ceux qui veulent voir en eux des terroristes à la solde de l’occident.

      "Le reporter de France 2, d’après de nombreuses informations concordantes dont des journalistes restés sur place, semble bien ( mais attendons effectivement les conclusions de l’enquête mais l’on sait déjà qu’il n’y aura pas d’autopsie car elle n’a pu avoir lieu sur place par la précipitation de la France à rapatrier le corps) avoir été tué par un tir provenant (de manifestants pacifiques comme vous diriez monsieur syrieux, là en fait les manifestants pacifiques étaient des pro Bachar,. Il y aurait eu 6 morts et qq dizaines de bléssés)) en fait des groupes anti Barchar qui dans certains quartiers de Hama sèment le malheur et la peur. Il faut être un Jupé, Sarkosy ou un syrieux pour n’avoir aucun doute sur les responsables de cette action meurtrière: Barchar !"
      Là c’est fort!
      Oui les manifestations anti-Bachar sont pacifiques.
      Je n’ai jamais nié les manifestants pro-Bachar, et encore moins insinué qu’ils n’étaient pas pacifiques.
      Mais surtout, dites moi où vous avez lu que je n’ai aucun doute sur les responsables : Bachar!!!!
      Si vous lisez ce que je ne dis pas, c’est gênant. En revanche des sites comme infosyrie n’ont pas attendu longtemps avant de mettre un nom sur les meurtriers.
      Je ne me prononce pas comme ça, et en attendant, si certains, dont un journaliste français, a effectivement mentionné que l’attaque provenait d’un quartier anti-Bachar (Bab AlSibaa en l’occurence), il reste de nombreuses zones d’ombres et des éléments qui laissent perplexes.
      Au fait, c’est Homs et pas Hama, et ceux qui sément la peur, ce sont les gangs d’AlAssad. Revoyez vos sources!

  24. Rodriguez Jean dit :

    Au nom de la démocratie, vous êtes un chaud partisan de l’intervention étrangère en Syrie, quitte à ce qu’elle soit sanglante comme actuellement. Comme vous n’avez plus d’arguments à nous présenter, vous en fabriquez. Ce n’est pas un travail trop difficile puisque vous puisez vos informations auprès de l’OTAN et ses innombrables relais que sont la presse, les radios et les télévisions de l’empire.

    Malgré tout, petit à petit vous et vos affidés êtes obligés de reconnaître qu’existe en Syrie des groupes armés qui font le coup de poing sanglant avec les forces de l’ordre. Ces mêmes groupes financés et armés par l’étranger et soutenus comme il le démontre dans ses posts par monsieur syrieux, tuent, assassinent aussi de simples (comme vous) citoyens qu’il soient avec ou contre le régime.

    C’est monstrueux, monsieur Syrieux. Bien évidemment, vous ne voulez pas condamner ces actes de guerres. Alors, acceptez que tout état, quel qu’il soit, même l’état laïc syrien actuel, puisse se défendre par tous les moyens à sa disposition. Qu’en serait-il en France si des Corses ou des Bretons utilisaient à la même échelle que les groupe salafistes et islamistes Syriens, ces actes de guerre. L’état français enverrait ses forces armées et ce serait logique. Chez vous le prix d’un mort pro Bachar n’a pas la même valeur que celle d’un anti Bachar (bien évidemment pacifique et non armé).

    Pour quelqu’un qui se présente comme démocrate les entorses à celle-ci sont nombreuses:

    - vous soutenez les actes de guerres des frères musulmans et autres et les encouragez;
    - vous soutenez les interventions étrangères, EU, Turquie, France, Émirats…
    - vous n’êtes pas partisan d’une consultation des citoyens car par avance vous dites qu’elles ne seraient pas libres
    - vous désignez les autorités actuelles (en fait Bachar) d’être le commanditaire des 2 attentats de Damas et de la morts du journaliste et de plusieurs manifestants pro Bachar sans aucune preuves et encore moins de certitudes….
    - Vous parlez pour pour peuple syrien alors que celui-ci ne vous a rien demandé, au contraire…

    Cela fait vraiment beaucoup pour un démocrate.

    • syrieux dit :

      Vous êtes pathétique et malhonnête. Tout lecteur pourra constater la patience dont j’ai fait preuve à votre égard.

      Je retiens que vous continuez à me faire dire ce que je ne dis pas pour mieux servir votre démonstration.

      Pathétique et malhonnête.

  25. Rodriguez Jean dit :

    Seriez-vous a court d’arguments? L’inspiration de vos conseils atlantismes se serait-elle tarie? Il est vrai, ils on déjà pas mal de travail pour nous expliquer que la perte de nos 3 A, ce n’est pas de leur faute. C’est sans doute la faute de Bachar, qui sait?

    Pour être un peu plus sérieux mon cher syrieux, chacun jugera de l’opportunité de nos propos réciproques.

    Faîtes attention, en plus d’être déjà un relais de la pensée dominante, vos devenez un individu grossier en m’accusant d’être malhonnête. Ce n’est argumenter que de dire cela…

    Heureusement, vous êtes un démocrate pacifique et non arme sinon je me verrais peut être soumis au tir d’une roquette meurtrière dont je ne doute pas vous seriez avant tout le monde qu’elle émane du méchant tyran… de Bachar. Comme le disent certains manifestants et autres prêcheurs bien abrités en Arabie Saoudite ….il faut tuer ces mécréants. Bien entendu, propos tenus par des démocrates pacifiques et non armés.

  26. Rodriguez Jean dit :

    Décidément, à part me traiter de malhonnête c’est tout ce que avez à dire. Cela ne fait pas avancer beaucoup le débat. J’ai cru comprendre que vous défendiez les frères musulmans. C’est votre bon droit. Mais là en encore vous le faîtes par défaut car vous dites, je vous cite: "Et je vais vous faire un aveu, je suis fatigué de cette diabolisation des FM. Tout le monde en parle, très peu savent qui ils sont. Je n’ai pas à les condamner juste pour faire plaisir à ceux qui veulent voir en eux des terroristes à la solde de l’occident." Un peu de courage mon brave dites bien que les FM sont les Frères musulmans. C’est plus honnête ainsi. Vos lecteurs auront bien compris que votre démocratie n’est qu’alibi et que vous défendez cette bande d’imposteurs qui n’existent que par l’assassinat et la contrainte. Voir à ce sujet ce qui se passe en Tunisie et en Égypte. J’y reviendrais plus tard .La pire des choses qui pourraient arriver en Syrie serait leur venue au pouvoir car comme vous nous voyons quel irrespect ils ont (vous) avez) à l’égard de la démocratie. Votre site srait donc une antenne des frères musulmans. Pourquoi ne pas le dire.

    • syrieux dit :

      Ah oui, vous m’avait démasqué en décodant mon message pour deviner que FM = frères musulmans! Et ensuite, malhonnêteté oblige, vous faites passer ça pour un manque de courage et… de la malhonnêteté de ma part!!!

      Le reste est une suite de bêtises. Bon sang, renseignez vous avant de venir affirmez des choses dont vous ne connaissait vraisemblablement pas grand chose hormis le nom.

      Et ne parlez pas de "faire avancer le débat", vous le sourd qui n’a répondu à aucune question!

      C’est pas une insulte monsieur, mais une traduction de la réalité telle que je la perçoit, vous êtes malhonnête et pathétique. Je peux me tromper.

  27. Rodriguez Jean dit :

    Mort du journaliste de France 2 : une vidéo qui donne un commencement de la réalité, http://youtu.be/iv53Hi1Puq0
    A regarder avec intérêt. Vidéo filmée par une équipe belge.

  28. Rodriguez Jean dit :

    Je reprends les termes de votre dernier post. Je ne sais pas très bien si vous vous rendez compte de ce que vous dites. Je vous site pour que le lecteur soit bien informé:

    "Ah oui, vous m’avait démasqué en décodant mon message pour deviner que FM = frères musulmans! Et ensuite, malhonnêteté oblige, vous faites passer ça pour un manque de courage et… de la malhonnêteté de ma part!!!
    Le reste est une suite de bêtises. Bon sang, renseignez vous avant de venir affirmez des choses dont vous ne connaissait vraisemblablement pas grand chose hormis le nom.
    Et ne parlez pas de “faire avancer le débat”, vous le sourd qui n’a répondu à aucune question!
    C’est pas une insulte monsieur, mais une traduction de la réalité telle que je la perçoit, vous êtes malhonnête et pathétique. Je peux me tromper."

    En résumé, je serais quelqu’un de malhonnête doublé d’un imbécile et de surcroît ne connaissant rien. Pour un démocrate pacifique et non armé vous ne faîtes pas dans la dentelle.
    Vous avez quelques difficultés a reconnaître que vous agissez en sous main pour les FM, c’est à dire les frères musulmans. En avez-vous honte? Oui, bien bien sûr me semble -t il, mais dans un de vos moments de lucidité mystique ou de colère, vous nous l’avez quand même avoué. Cela a le mérite d’être clair. Ce n’est plus nécessaire de vous cacher derrière votre petit doigt. Rassurez-vous, vous avez la bénédiction de vos frères du grand capital et des dictatures des Émirats.

    Pour ma part, j’ai me semble t-il aidé (et continuerai) de répondre aux interrogation des habitués de ce site. Site qui semble être une couverture d’une officine liée aux frères musulmans. Et si je contribue un peu a les démasquer, c’est déjà pas mal. J’ai tenté de répondre à vos questions même si je suis un imbécile et ne comprend rien comme vous me le dites.

    • syrieux dit :

      Pour faire court, comment dois je interpréter le fait que vous ne cessez de me faire dire ce que je ne pense nul part?

      Après beaucoup de patience, j’ai fini par dire que c’est de la malhonnêteté, dites moi si je me trompe, ou dites moi comment comprendre votre obstination à vouloir à tout prix me caser dans vos catégories?

      Juste un exemple, vous dites que j’ai fini pas avouer que je fais parti des frères musulmans et vous vous félicitez de m’avoir démasqué… Je vous mets au défi de me montrer où je dis cela…

  29. Rodriguez Jean dit :

    J’ai lu l’article que vous me proposiez. Je vous propose celui là. Cette version des faits contredit la votre. La vérité semble assez difficile à cerner. Mais, il semble bien, que l’attitude de la France ne soit pas très claire. Et pour cause, elle est partie prenante contre la Syrie et son actuel gouvernement. Donc, à suivre:

    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=28683

    • syrieux dit :

      Oula! Effectivement, les versions ne concordent pas, mais alors pas du tout!!!
      Petite remarque, ce n’est pas "ma" version, mais celle du reporter de "La Liberté", Sid Ahmed Hammouche. C’est son témoignage, vu qu’il était sur place, aux premières loges et c’est cela qui est intéressant.

      En revanche, dans l’article que vous proposez, Boris V. nous explique ce qui s’est passé sans jamais donner ses sources (ou alors cela m’a échappé)…
      Je ne mettrais pas, jusqu’à nouvel élément, le récit de Boris V. au même plan que celui de Sid Ahmed Hammouche…

      Affaire à suivre, ça je suis d’accord.

      • yfren dit :

        Des roquettes "thermobariques" de fabrication israélienne qui disait. Elle n’a tué qu’un seul journaliste précisément. Ceux qui était à quelques métres près ne subirent aucun dommage interne!
        Dans ce cas il aurait pu mettre "thermobarique intelligente et minutieuse" tant qu’on y est! On se croirait dans un scénario rocambolesque de "mission impossible"!
        De plus les tirs de RPG sont des tirs directs c’est à dire qu’ils viendraient du sol ou de bâtiments voisins avec vue dégagée alors que les bataillons de Maher sont censés quadriller tout le secteur.
        C’est un tir de mortier comme les autres et il a reçu assez d’éclats dans une zone sensible pour le tuer sans le déchiqueter à l’intérieur du bâtiment ou il s’était réfugié.

        J’ajoute que si cette armée pourrie est incapable depuis près d’un an de déloger quelques soit disant "gangs armés" et "terroristes" martiens salafisto-occidentaux-furtifs qu’en sera t il si les israéliens décident de foncer demain sur Damas avec l’énorme écart de technologie et d’équipement qu’il y a aujourd’hui?
        Alors ce sont soit les bataillons du gang des Assad qui sont des incompétents parfaits soit ils ont quelque chose à avoir là dedans.
        Dans les deux cas ce ils mériteraient de dégager au plus vite.

      • yfren dit :

        Tiens je t’ai trouvé ça. Je pense qu’il y a là matière à réflexion (et peut être même un nouvel article).

      • yfren dit :

        Finalement en revisionnant d’autres vidéos plus détaillées ça ne semble être ni des tirs de mortier ni de RPG (pas d’impacts) mais des pièges mortels et une mise en scène de la TV du régime.

  30. Rodriguez Jean dit :

    Je vous cite: "Mais avant cela, donnez moi les preuves des gangs armés!
    Ce que je sais, c’est qu’il y a des fonctionnaires de l’armée. Ils ont été rejoints par des civils, et sûrement quelques étrangers qui n’acceptent pas de rester sans rien faire. Mais de là à valider la thèse du régime…
    Et je vais vous faire un aveu, je suis fatigué de cette diabolisation des FM. Tout le monde en parle, très peu savent qui ils sont. Je n’ai pas à les condamner juste pour faire plaisir à ceux qui veulent voir en eux des terroristes à la solde de l’occident."

    Pour ceux qui savent lire, c’est vrai vous n’avez traité à plusieurs reprises de quelqu’un de malhonnête, ne connaissant rien, de sourd… et j’en passe.

    Dans vos propos rapportés ci-dessous et je ne fais que vous citer, vous avouez que:

    - certains manifestants démocratiques et non armés le sont en fait. Vous vous en faites même leur défenseur.

    - En ce qui concerne les frères musulmans, vous nous dites que très peu savent ce qu’ils sont. et que vous ne les condamnez pas. Donc, si nous comprenons, vous les défendez. Je réaffirme donc vous que vous êtes un relais de leurs thèses et actions sinon un militant de cette organisations sectaires, anti démocratique et pratiquant souvent les assassinats gratuits.

    • syrieux dit :

      Je ne sais que dire!
      Vos déductions sont tout simplement hors sujet.
      Si vous n’êtes pas malhonnête, vous avez un gros problème de méthodologie!
      Je m’excuse pour vous avoir dit être malhonnête, mais franchement, revoyez vos conclusions, c’est à des années lumières de la réalité. Vous voulez tellement que ça aille dans ce sens que vous forcer vos déductions.

      A titre de comparaison, je n’ai jamais dit que vous êtes un partisan du régime…

      Acceptez les nuances dans les positions de vos interlocuteurs et surtout ne leur faites pas dire ce qu’ils ne pensent même pas, sinon cela ne sert à rien de discuter.

      En revanche, sourd je maintiens, et ne connaissant rien, en grande partie aussi. Mais à quoi bon vous expliquez?

  31. Rodriguez Jean dit :

    Vous ne dites toujours rien de vos connivences assumées avec les frères musulmans. Toujours l’esquive.

    Aujourd’hui vous vous faites un peu plus consensuels mais je ne doute pas que vous maîtrisez fort bien l"art d’avancer caché. Compte tenu de tout ce que vous nous avez affirmé dans vos très nombreux posts, il va de soi que je reste très sceptique sur votre démarche de ce jour. Je ne m’offusque pas de vos qualitatifs assez mesquins à mon égard.. C’est certainement le résultat de votre difficulté à convaincre les lecteurs. La question n’est pas d’accepter les nuances dans les positions. D’abord quelles nuances? Vous condamnez "sans nuance et vous le faites jamais dans la dentelle, il faut vous relire" c’est le moins que l’on puisse dire l’actuel gouvernement et restez muet ou complice des exactions de la frange (de l’opposition démocratique non armée) qui tue des syriens et pas seulement des membres des forces de l’ordre.

  32. Rodriguez Jean dit :

    Comme je le disais, les langues commencent à se délier même chez les adversaires les plus résolus du peuple syrien (je parle comme vous). Avouez-le enfin, vos démocrates non armés dont les frères musulmans et groupes islamistes tuent.

    Article du figaro de ce soir:

    Un responsable de la Ligue arabe se serait confié au "Figaro". "Nous savons désormais qu’il y a eu une bavure commise par l’Armée syrienne libre". Il rejette une partie de la responsabilité sur les troupes pro-Assad. "L’ASL a été poussée à la faute par les miliciens pro-Assad, qui défiaient ses hommes depuis plusieurs jours. Les déserteurs ont voulu leur donner une leçon et leur faire peur. Nous savons que les tirs sont venus de Bab Izraa". Or, ce secteur de Homs est un bastion de l’opposition, situé en face de Nouzha, contrôlé par des alaouites pro-Bachar.

    Toujours selon "Le Figaro", le responsable de l’organisation des droits de l’Homme à Homs et son correspondant de l’opposition en France sont prêts à témoigner dans une commission d’enquête mais préfèrent pour le moment conserver l’anonymat.

    Quant-ils disent déserteurs, il faut y voir frères musulmans et autres groupes radicaux islamistes….manipulés par la qatar, la France, les EU, la Turquie…..

    • syrieux dit :

      "Quant-ils disent déserteurs, il faut y voir frères musulmans et autres groupes radicaux islamistes….manipulés par la qatar, la France, les EU, la Turquie….."

      Ca ne sert à rien de discutez avec vous, vous connaissez la situation mieux que quiconque. Et si vous pensez que je maîtrise l’art d’avancer caché (sic), je ne vois pas ce que je peux vous dire, vous comprendrez de toute façon ce que vous voulez…

      Pathétique, vraiment.

  33. Rodriguez Jean dit :

    Encore une nouvelle rhétorique afin d éviter de reconnaître ce qui parait maintenant comme acquis (même par le journal le figaro qui vous est très favorable)) que ceux qui ont tué le journaliste d’antenne 2 et qui sont coupables de l’assassinat de beaucoup d’autres citoyens Syriens, sont bien vos amis des frères musulmans et autres groupes islamisant. Pourquoi nier ce qui est évident. Votre site serait-il de connivence avec ces groupes coupables de ces tueries?
    Ce qui est certain, c"est bien votre inaptitude à nous expliquer pourquoi des manifestants démocratiques et non armés tuent et assassines tant de syriens. Mon attitude n’est pas du tout pathétique mais vos propos me semblent très irresponsables.

    • syrieux dit :

      Que vous êtes fatiguant. J’avoue mon impuissance devant autant de surdité, pour rester courtois.

      Vous ne voulez comprendre que ce qui vous arrange, tant mieux pour vous! Pensez ce que vous voulez de moi, de mon site, mais les lecteurs ne sont pas aveugles.

      J’essaierais de ne plus répondre à vos accusations continues.

  34. Rodriguez Jean dit :

    Vos lecteurs peuvent lire aussi le figaro ou écouter France 24, ils auraient le même son de cloche, la même pensée unique que celle que vous distillez. Le mieux qu’ils ont à faire c’est de ne plus visiter votre site antichambre des Frères Musulmans et autres groupes radicaux au service de leurs princes… démocratiques et non armés.
    Ce que je constate encore une fois, c’est que vous éludez les vrais questions: qui tuent et assassinent (voir à ce sujet le rapport que viennent de rendre public les observateurs de la Ligue arabe. Et on ne peut pas dire qu’ils soient franchement pro Bachar ces gens là); qui les paient, les formes et les armes et dernière question quels sont leurs objectifs (surtout pas apporter la démocratie). Et enfin, quel silence radio de votre part, sur les véritables commanditaires de l’assassinat du journaliste d’antenne 2.
    Fin peut être !!! Mais attentif à votre désinformation et veille , c’est certain.

  35. yfren dit :

    Ah je vois maintenant! Je ne savais pas que tu t’amusais autant. Forcément tu t’es laissé aller. J’ai finalement bien fait de jeter un petit coup d’œil à ton blog.
    Ne le prend pas mal très cher mais, tu ne penses pas qu’il serait vraiment temps de passer aux choses sérieuses maintenant?
    Asha3b Yorid Ma9alan jadid!!
    Il faut qu’on se penche plus le le complot intergalactique qui vise le régime héroïque de résistance et d’objectionisme face à l’ignoble envahisseur sioniste (tout en se réservant le droit exclusif de répondre au moment et au lieu choisis bien entendu).

  36. Rodriguez Jean dit :

    Ce que chantent les syriens durant les manifestations pour la Syrie. Le vrai peuple, celui qui chante danses avec chaleur et émotion, n’est-il pas celui là, ce peuple, que l’on voit dans cette vidéo. Y compris ceux qui ne sont pas forcement pro bachar mais qui savent bien ce qui les attend avec l’ALS et autres groupes radicaux et leurs amis qatari, Turquie, EU, France… tous de fieffé assassins des peuples, de leur peuple et des autres. Ces manifestants contrairement à certins des votres sont les mains nus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s